La bourse ferme dans 7 h 11 min
  • CAC 40

    7 052,86
    -29,15 (-0,41 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 141,72
    -16,91 (-0,41 %)
     
  • Dow Jones

    33 717,09
    -260,99 (-0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0818
    -0,0039 (-0,36 %)
     
  • Gold future

    1 921,70
    -17,50 (-0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    21 214,58
    -517,60 (-2,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    520,35
    -17,52 (-3,26 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,77
    -1,13 (-1,45 %)
     
  • DAX

    15 055,73
    -70,35 (-0,47 %)
     
  • FTSE 100

    7 738,56
    -46,31 (-0,59 %)
     
  • Nasdaq

    11 393,81
    -227,90 (-1,96 %)
     
  • S&P 500

    4 017,77
    -52,79 (-1,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 327,11
    -106,29 (-0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 842,33
    -227,40 (-1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2314
    -0,0040 (-0,32 %)
     

Un vol pour Tenerife doit revenir à Bruxelles, une incroyable émeute éclate parmi les passagers

Flickr

Les 155 passagers de ce vol à destination de Tenerife, la plus grande île de l'archipel espagnol des Canaries, ne sont pas près d'oublier leur vol du mercredi 7 décembre. Partis de Bruxelles, ils n'étaient plus qu'à quinze minutes du large de la côte ouest de l'Afrique lorsque la foudre a frappé l'avion, créant un petit trou dans la carcasse de l'appareil, explique Het Laatste Nieuws (HLN), jeudi 8 décembre. Les pilotes ont alors décidé de changer de cap et ont atterri en urgence à la Grande Canarie. Lorsque les passagers ont été informés qu'ils retourneraient à Bruxelles à bord du même avion, une émeute a éclaté.

"Les experts de Brussels Airlines et d'Airbus ont décidé que l'avion était autorisé à effectuer un seul vol supplémentaire", a expliqué la porte-parole de Brussels Airlines, Maaike Andries, au HLN. "Donc, si l'avion avait volé jusqu'à Tenerife, il était bloqué là-bas. Il a donc été décidé de revenir à Bruxelles, où l'appareil aurait pu être réparé. Les passagers prendraient ensuite l'avion de Bruxelles à Tenerife un jour plus tard", explique la responsable.

Mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévu au sein de l'habitacle. "Brussels Airlines nous obligerait à revenir à Bruxelles, un vol de 4 heures et 30 minutes, dans un avion qui a un problème technique, mais ne veut pas nous faire voler 15 minutes de plus pour aller à Tenerife. C’est de la pure folie”, a témoigné un voyageur auprès de HLN. Certains passagers voulaient absolument descendre, mais la compagnie (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Sa fille handicapée, cette mère lance une pétition pour plus d'établissements scolaires adaptés
Un permis de licorne mis en place à Los Angeles
Batteries : l'UE va obliger les industriels à les rendre plus écologiques
Les panneaux solaires vont devenir obligatoires dans les parkings
Des propriétaires recherchent 5,3 millions d’euros pour transformer leur château en chambres d’hôtes