Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 968,02
    +756,30 (+1,88 %)
     
  • Nasdaq

    18 493,63
    +21,06 (+0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    41 275,08
    +84,40 (+0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0904
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    17 727,98
    -287,96 (-1,60 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 391,64
    +1 160,17 (+1,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 352,52
    +11,55 (+0,86 %)
     
  • S&P 500

    5 664,83
    +33,61 (+0,60 %)
     

Voitures chinoises : l’étrangeté de droits de douane à géométrie variable

MG, fort de son expérience de vrai constructeur automobile, s'apprête à basculer sur des modèles hybrides. Ceux-là ne sont pas visés par la surtaxe de 48 % supportée par cette MG 4 EV qui rencontrait jusqu'à présent un gros succès en Europe.    - Credit:
MG, fort de son expérience de vrai constructeur automobile, s'apprête à basculer sur des modèles hybrides. Ceux-là ne sont pas visés par la surtaxe de 48 % supportée par cette MG 4 EV qui rencontrait jusqu'à présent un gros succès en Europe. - Credit:

L'enquête diligentée par l'Europe sur les aides du gouvernement chinois à destination de ses constructeurs automobiles va accoucher d'un système singulier de pénalités. Applicable dès le 4 juillet, que ce soit pour un véhicule de marque européenne ou chinoise mais dans les deux cas construit dans l'empire du Milieu, ce taux de taxe douanière varie de 17 % à 38 %, selon le cas.

Il s'agit en effet de distinguer les bons élèves des mauvais, à savoir ceux qui ont coopéré en ouvrant leurs archives aux enquêteurs et ceux qui, au contraire, ont fait preuve de rétention d'information et à qui on assène la peine maximale de 38,1 %. Rappelons qu'il s'agit d'une aggravation du droit de douane existant, fixé à 10 %. Le résultat final est que ces droits de douane varient de 27 % pour les constructeurs, comme BYD, jusqu'à 48 % pour SAIC, qui détient notamment MG et Maxus distribués en France. Un peu moins bon élève, Geely taxé à 20 % passera pour sa part à 30 %.

Autant dire qu'avec de telles taxes, les voitures électriques en question deviennent quasiment invendables sauf si les constructeurs rognent leur marge. Mais celle-ci est déjà tellement étroite sur les voitures électriques qu'il n'en est probablement pas question. Un dilemme qui concerne également des marques non chinoises mais fabriquant en Chine, lesquelles acquitteront 21 % de taxes.

À LIRE AUSSI L'Europe va taxer les voitures électriques chinoises jusqu'à 48 % de leur prix

C'est le cas de Dacia pour la Spring, d [...] Lire la suite