La bourse ferme dans 2 h 42 min
  • CAC 40

    6 545,25
    +72,90 (+1,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 771,73
    +46,34 (+1,24 %)
     
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0201
    +0,0014 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 798,20
    +7,00 (+0,39 %)
     
  • BTC-EUR

    23 645,29
    +842,48 (+3,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    563,44
    +28,21 (+5,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,02
    -0,99 (-1,11 %)
     
  • DAX

    13 720,72
    +146,79 (+1,08 %)
     
  • FTSE 100

    7 488,48
    +48,74 (+0,66 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • HANG SENG

    20 045,77
    -156,17 (-0,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2120
    +0,0050 (+0,41 %)
     

Dans ces villes, les camions-poubelles vont rouler à l'huile de friture

Pour limiter la pollution due au gazole, des villages équipent les camions-poubelles d’huile de friture usagée, c’est ce que révèle Le Figaro. Après sa première utilisation, la matière grasse est récupérée puis retravaillée pour en faire du biocarburant. Le procédé est simple : « Les huiles sont filtrées et on leur enlève l’eau et toutes les impuretés grâce à un procédé 100 % écologique », décrit Michel Millares, président de Gecco (spécialiste des carburants).

Pour l’instant, ce nouveau type d’essence n’est que très peu répandu avec seulement 2 camions qui l’utilisent sur 78. Cependant, d’un point de vue financier, l’opération n’est pas forcément viable puisque, certes, le carburant fait à base d’huile de friture est moins cher à l’achat, mais les camions qui en sont équipés consomment beaucoup plus.

Le maire de Béthune préfère invoquer l’argument écologique pour expliquer le choix de l’utilisation du B-100, nom donné à ce nouveau carburant. Olivier Gacquerre explique : « Cela diminue l’empreinte carbone de 90 %. » Le problème réside dans la quantité d’huile récoltée puisque la fabrication de ce nouveau carburant nécessite un nombre important de litres d’huile. Pour en récolter un maximum, un appel a été lancé auprès des habitants et plusieurs baraques à frites y participent également.

L’État semble lui aussi approuver cette initiative puisque l’Assemblée nationale permet désormais d’utiliser des huiles alimentaires pour fabriquer du carburant. Le souci, c’est que la quantité (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pénurie de moutarde : 6.000 euros pour deux pots, la blague passe mal
Nutella, Ricard, Cristaline... Voici les produits alimentaires préférés des Français
Ventilateur : ces modèles à prix mini chez Amazon sont parfaits pour faire face à la chaleur
Sephora, Amazon, Nocibé… Voici les sites les moins chers pour les produits de beauté
Rentrée scolaire : cette enseigne propose de rembourser certains de vos achats

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles