La bourse ferme dans 3 h 48 min
  • CAC 40

    6 125,52
    +78,21 (+1,29 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 572,52
    +33,64 (+0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 438,26
    -62,42 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0580
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • Gold future

    1 824,00
    -0,80 (-0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    19 886,29
    -448,17 (-2,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    459,63
    -2,17 (-0,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,24
    +1,67 (+1,52 %)
     
  • DAX

    13 307,16
    +121,09 (+0,92 %)
     
  • FTSE 100

    7 354,20
    +95,88 (+1,32 %)
     
  • Nasdaq

    11 524,55
    -83,07 (-0,72 %)
     
  • S&P 500

    3 900,11
    -11,63 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,45 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,2239
    -0,0031 (-0,25 %)
     

Victimes du protectionnisme alimentaire, ces produits voient leur prix augmenter en France

La guerre en Ukraine, la sécheresse et la hausse des températures ont fait peser sur la planète un risque accru sur l'approvisionnement mondial en céréales et en denrées alimentaires. Certains pays ont préféré fermer les vannes des exportations, afin de garantir qu'il y aurait assez de nourriture pour leur population. Premièree à avoir lancé des mesures de protectionnisme alimentaire : l'Inde, suivie d'une vingtaine de pays. Les méthodes peuvent différer, relate Franceinfo ce samedi 11 juin : à côté de l'interdiction pure et simple de la moindre sortie des denrées hors du pays, les gouvernements ont pu mettre en place des limitations, avec des quotas imposés, ou des taxes qui viennent alourdir les exportations.

L'Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (Ifpri) suit de près la question, d'autant que depuis le début de la guerre, "on constate une escalade", a expliqué David Laborde, chercheur associé du centre de recherche, interrogé par nos confrères de Franceinfo. Or, ces restrictions vont venir toucher de plein fouet les pays pauvres. Selon l'ONU, près de 49 millions de personnes pourraient souffrir de la famine en raison de l'impact dévastateur de la guerre en Ukraine sur l'offre et les prix des denrées alimentaires dans le monde, relevait CNN le vendredi 10 juin. Selon la FAO, les prix alimentaires mondiaux ont augmenté de 17 % depuis janvier. Les prix des céréales ont augmenté de plus de 21 %. Et la France, comme tous les pays, a été touchée par (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Amazon : Cette trottinette électrique Xiaomi baisse encore de prix
Apple Watch : Découvrez les bons plans inratables sur ces 2 modèles chez Amazon
Free Mobile : Dernières heures du forfait mobile 90 Go à 9,99 euros seulement
Des melons bien plus chers que l'année dernière en ce début de saison
Cette arnaque au faux service client d'Amazon pourrait arriver en France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles