La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 559,95
    -306,37 (-1,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Victime d'inceste par un multirécidiviste, Angélique veut témoigner pour alerter

·2 min de lecture

INCESTE - “C’était mon grand oncle”. Angélique est venue raconter l’inceste qu’elle a subi lors d’une réunion publique organisée par La Commission indépendante sur l’inceste et les Violences Sexuelles faites aux Enfants (Ciivise), ce mercredi 16 février, et à laquelle Le HuffPost s’est rendu.

Dans la grande salle du Palais de la Femme à Paris, ils sont nombreux à s’être réunis pour raconter l’indicible, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo ci-dessus. Sous l’œil attentif d’Édouard Durand, juge des enfants et président de la commission, les témoignages s’enchaînent pendant 2h30. “J’ai été abusé sexuellement par mon beau-père et ma mère”, “ma fille de 4 ans m’a parlé de l’inceste qu’elle a subi par son père”, “j’avais honte”. Voilà ce qu’on pouvait entendre. Des mots durs, des mots crus mais une parole libératrice. Et c’est l’objectif premier de la Civiise: “recueillir la parole des personnes ayant été victimes de violences sexuelles dans l’enfance”

“Beaucoup de victimes”

Parmi toutes les personnes venues témoigner lors de cette réunion publique, il y a Angélique. “Pour moi, c’était important de venir parce que je voulais parler d’un problème particulier qui est celui de la récidive des agresseurs”, explique la jeune femme. D’un ton calme, Angélique raconte son histoire, les agressions subies par son grand-onclede ses 3 à 9 ans, et sa colère lorsqu’elle a appris qu’il était récidiviste. “Ils m’ont expliqué qu’il avait déjà été condamné par le passé et au moment où j’ai entendu ça, je me suis dit dans ce cas-là pourquoi on m’a laissé avec lui?”, s’indigne-t-elle avant d’ajouter: “Un violeur, un agresseur d’enfant, il fait souvent beaucoupbeaucoup de victimes

Après Nantes, Avignon, Bordeaux et Lille, cette réunion était la cinquième organisée par la Civiise. La commission a pour mission “d’accompagner un changement de société, pour permettre à la France de s’engager de manière déterminée pour une protection des mineurs, par l’instauration d’une culture de la prévention et de la protection”.

La Ciivise a été lancée en janvier 2021 par Emmanuel Macron après la publication de La familia grande, de Camille Kouchner, qui accusait son beau-père le politologue Olivier Duhamel de viols sur son frère jumeau.

À voir également sur Le HuffPost: #Metooinceste: elle témoigne après avoir accusé son ancien directeur de centre aéré à Paris

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

À LIRE AUSSI: