La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 677,64
    +30,33 (+0,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 942,62
    +21,35 (+0,54 %)
     
  • Dow Jones

    33 774,03
    -7,45 (-0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,0545
    -0,0014 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 816,20
    +14,70 (+0,82 %)
     
  • BTC-EUR

    16 292,90
    +107,21 (+0,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,64
    -1,60 (-0,39 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,90
    +0,44 (+0,62 %)
     
  • DAX

    14 370,72
    +106,16 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 476,63
    +4,46 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    11 123,82
    +41,82 (+0,38 %)
     
  • S&P 500

    3 969,79
    +6,28 (+0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • HANG SENG

    19 900,87
    +450,64 (+2,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,2293
    +0,0055 (+0,45 %)
     

Les ventes de vêtements en magasin ne cessent de baisser

PIXABAY

Les clients se font plus rares dans les magasins de vêtements cet automne. En cause, l'arrivée tardive des températures de saison et la baisse du pouvoir d'achat des Français, affecté par l'inflation.

Fermeture de Camaïeu, procédure de sauvegarde chez Celio, Pimkie mise en vente au mois de mai, ou encore San Marina placée en redressement judiciaire à la mi-septembre… le secteur de l'habillement traverse une crise sans précédent. Les collections automne-hiver ont du mal à s'écouler dans les boutiques de vêtements. Un temps victimes collatérales des températures exceptionnellement chaudes du mois d'octobre, les enseignes ne voient toujours pas affluer les clients avec l'arrivée du froid, comme le relate BFM le 12 novembre.

Il faut dire que l'inflation a porté un coup au moral, mais aussi au portefeuille des Français qui se montrent prudents dans leurs dépenses non essentielles. En octobre, l'inflation atteignait 6,2 % sur un an, d'après l'Insee. Dans un contexte difficile, beaucoup de consommateurs préfèrent remettre leurs vêtements chauds des saisons passées plutôt que de passer à la caisse. Selon une enquête Odoxa citée par BFM, près de 77 % des Français ont réduit leurs dépenses de vêtements en 2022.

Ce changement de comportement des consommateurs se fait sentir en magasins. D'après le Conseil du commerce de France, la fréquentation dans les boutiques de centre-ville et dans les galeries marchandes s'est contractée de près de 15 % depuis le début de l'année.

Les enseignes de milieu de gamme sont les plus touchées. Coincées entre les marques plus chères d’un côté et les boutiques à bas prix de l’autre, elles voient leurs parts de marché s'éroder sans parvenir à inverser la tendance. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - En redressement judiciaire, Camaïeu pourrait se séparer de plus de 200 magasins