Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 892,79
    -699,36 (-1,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 321,52
    -38,81 (-2,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,34
    +0,17 (+0,21 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2645
    -0,0015 (-0,12 %)
     

Vente du palais Vivienne : Pierre-Jean Chalençon peut souffler encore quelques mois

PIXABAY

Six mois de répit supplémentaire. La vente aux enchères du palais Vivienne, à Paris, a été reportée. Le juge a en effet décidé de repousser le rendez-vous, qui devait avoir lieu jeudi 23 mai, au 21 novembre prochain, rapporte Le Parisien. Ce luxueux hôtel particulier de 506 m2 demeure donc encore la propriété du collectionneur d’art Pierre-Jean Chalençon pendant quelques mois.

Connu du grand public pour avoir participé à l’émission Affaire conclue sur France 2, le passionné de Napoléon n’était pas en mesure de rembourser une dette s’élevant à 9,5 millions d’euros et était donc contraint à se séparer de son bien. À la suite d’une procédure lancée par la banque Swiss Life, le tribunal judiciaire de Paris avait en effet ordonné la mise aux enchères du palais Vivienne, avec une mise à prix de 8 millions d’euros (soit 15 810 euros/m2). Voici donc une petite victoire pour Pierre-Jean Chalençon, qui avait déposé un recours suspensif devant le juge, avec la ferme intention de garder son «palais».

Interrogé par nos confrères, le collectionneur d’art a affirmé avoir «trouvé des financements». Pierre-Jean Chalençon déclarait déjà le mois dernier auprès du Parisien avoir signé un bail avec une entreprise de coworking pour qu’elle occupe le bâtiment datant du XVIIIe siècle. «Grâce à ça, je vais pouvoir garder la propriété du palais Vivienne», se réjouissait-il. Ce palais, situé à côté de la Bourse de Paris, dispose notamment d’un sauna et d’un cabinet de curiosités. À l’issue de la décision (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ils achètent une maison et apprennent qu’ils sont en réalité propriétaires… du terrain nu voisin
«Friends» : la dernière maison de Matthew Perry est en vente
Immobilier : dans quelles villes les délais de vente sont-ils les plus courts ?
Crédit immobilier : cette solution qui peut vous faire gagner jusqu’à 10% du prix d’achat
Ils vivent «un cauchemar» depuis des mois, leur maison se retrouve au milieu d’un énorme chantier