La bourse ferme dans 6 h 19 min
  • CAC 40

    5 706,00
    -47,82 (-0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 292,89
    -35,76 (-1,07 %)
     
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    0,9558
    -0,0039 (-0,41 %)
     
  • Gold future

    1 627,60
    -8,60 (-0,53 %)
     
  • BTC-EUR

    19 595,61
    -1 642,93 (-7,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    428,31
    -30,83 (-6,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,13
    -0,37 (-0,47 %)
     
  • DAX

    11 997,64
    -142,04 (-1,17 %)
     
  • FTSE 100

    6 894,68
    -89,91 (-1,29 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    26 173,98
    -397,89 (-1,50 %)
     
  • HANG SENG

    17 250,88
    -609,43 (-3,41 %)
     
  • GBP/USD

    1,0685
    -0,0046 (-0,43 %)
     

Variole du singe : l'incroyable préconisation émise par les autorités chinoises

Pixabay

Un haut représentant des services de santé chinois a recommandé à la population d'éviter tout "contact direct peau à peau avec des étrangers" après l'apparition du premier cas de variole du singe dans le pays. La Chine a enregistré vendredi 16 septembre son premier cas, chez une personne récemment entrée dans le pays et se trouvant en quarantaine. "Pour prévenir toute infection à la variole du singe", Wu Zunyou, chef épidémiologiste au Centre chinois pour le contrôle et la prévention des maladies, a formulé plusieurs recommandations. "N'ayez pas de contact direct peau à peau avec des étrangers", a notamment écrit sur le réseau social Weibo.

Figure de la lutte contre le Covid-19 en Chine, Wu Zunyou a aussi appelé la population a éviter ce genre de contact avec des personnes ayant été à l'étranger lors des trois semaines précédentes, ainsi qu'avec des "inconnus". Il a assuré que la stricte politique anti-Covid de la Chine, avec un contrôle aux frontières et une quarantaine obligatoire à l'arrivée, a permis d'éviter jusqu'à présent l'expansion de la variole du singe sur le territoire, mettant en garde contre le risque de laisser des cas "passer à travers le filet".

Sa publication a été largement partagée sur plusieurs réseaux sociaux chinois pendant le weekend, mais la section des commentaires, sur la publication originale, a été désactivée. Parmi ceux ayant commenté les captures d'écran de son message, certains criaient à la "discrimination" et d'autres soulignaient que de nombreux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Repas gratuits : le concours du Crous de Strasbourg provoque la polémique
Installés dans l'avion, 200 passagers apprennent par SMS l'annulation de leur vol
Un plan vélo à 250 millions d'euros annoncé par le gouvernement
8 placements à tenter pour la rentrée, comment faire baisser les prix de l’immobilier… Le flash éco du jour
Céline Dion victime d'une arnaque "sophistiquée", elle met en garde les fans