Publicité
Marchés français ouverture 53 min
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 832,17
    +186,06 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    18 724,28
    +115,34 (+0,62 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 183,08
    -542,79 (-0,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 490,69
    +6,50 (+0,44 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Immobilier : quelles sont les dépenses à bannir pour obtenir un prêt ?

TanyaJoy/Adobe Stock

Ces dépenses peuvent tout gâcher. Au moment de faire la demande d’un crédit immobilier, votre situation financière est passée au peigne fin. Vos relevés de comptes sont étudiés afin de pouvoir certifier que votre reste à vivre et votre capacité d’épargne sont compatibles avec un prêt bancaire. Alors pour pouvoir emprunter en toute tranquillité, il est nécessaire d’être très attentif à certaines dépenses qui pourraient effrayer votre créancier et ralentir votre projet d’achat.

Vos trois derniers relevés de comptes vous seront toujours demandés lors d’une demande de crédit immobilier. Et certaines lignes peuvent vous porter préjudice, notamment des frais de rejet de prélèvement ou des incidents de paiement, rapporte Ouest-France. En effet, il est nécessaire que votre créancier puisse s’assurer qu’il vous reste toujours de l’argent à la fin du mois et que vous pourrez vous acquitter de votre mensualité future sans encombre. Laissez également de côté les crédits à la consommation qui peuvent témoigner d’une gestion trop dépensière.

Attention aux jeux d’argent ! Paris sportifs, casino, poker en ligne… Toutes ces dépenses, qui font craindre des comportements à risque, sont des arguments qui peuvent justifier le refus d’un prêt immobilier. Il en est de même avec les cryptomonnaies. Des mises trop importantes sur ce produit très volatil peuvent être considérées comme relevant de la pratique d’un jeu d’argent, précise le journal. Vous pouvez tout de même vous autoriser des investissements (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : une commune veut proposer des maisons à la location à des prix dérisoires
HLM : le ministre de Logement «ouvert» à l’explosion des familles de délinquants
80 000 euros/m2 : le prix fou de cet appartement à St-Germain-des-Près fait tourner les têtes
HLM : quelles sont aujourd’hui les règles en vigueur
Ce château rouvre ses portes après avoir été rénové pour 2,8 millions d’euros