La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1966
    +0,0053 (+0,44 %)
     
  • Gold future

    1 781,90
    -23,60 (-1,31 %)
     
  • BTC-EUR

    14 252,16
    +210,57 (+1,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,71
    -3,78 (-1,12 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3300
    -0,0056 (-0,42 %)
     

Un vaccin 'efficace à 90%' contre le Covid-19 doit faire l'objet d'une demande d'homologation d'ici fin novembre

·2 min de lecture

Un cap important aurait été franchi. Le vaccin contre le Covid-19 développé par Pfizer et Biontech est "efficace à 90%", affirment lundi 9 novembre les deux laboratoires, après la première analyse intermédiaire de leur essai de phase 3, la dernière avant une demande d'homologation. Cette "efficacité vaccinale" a été mesurée en comparant le nombre de participants infectés par le nouveau coronavirus dans le groupe qui a reçu le vaccin et dans celui sous placebo, "sept jours après la deuxième dose" et 28 jours après la première, ont-ils expliqué dans un communiqué conjoint.

Le PDG de Pfizer, qui entendait demander une autorisation pour un vaccin contre le Covid-19 d'ici fin novembre aux Etats-Unis, avait appelé à la "patience" le 27 octobre après avoir indiqué que des résultats attendus dans la semaine n'étaient pas encore prêts. Albert Bourla avait annoncé mi-octobre qu'il escomptait des preuves d'efficacité sur le vaccin développé par son entreprise, en partenariat avec la société allemande BioNTech, d'ici la fin du mois, après l'analyse des premières données issues de l'essai clinique.

Les premiers résultats dévoilés par l'entreprise américaine seront finalement arrivés après l'élection présidentielle américaine, le 3 novembre. Albert Bourla avait de toute façon prévenu que ce ne serait "pas un vaccin républicain, ou un vaccin démocrate, ce sera un vaccin pour les citoyens du monde entier".

Les recherches des deux laboratoires portent sur 43 538 participants au total, dont 42% présentent des antécédents divers. "L'essai clinique se poursuit jusqu'à l'analyse finale de 164 cas confirmés afin de collecter des données supplémentaires et de caractériser les performances du candidat vaccin par rapport à d'autres critères d'évaluation", précise le communiqué commun. Les analyses ont pour le moment évalué seulement 94 cas confirmés de Covid-19 chez les participants à l'essai.

"Plus de huit mois après le début de la pire pandémie en plus d'un siècle, nous pensons que cette étape (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Microsoft verse des primes à ses salariés pour que l'appli Teams l'emporte sur Zoom et WebEx
Le site WindowSwap vous fait voyager virtuellement en partageant la fenêtre d'utilisateurs du monde entier
Il est trop tôt pour célébrer le vaccin contre le Covid de Pfizer, selon cet expert
PS5 vs Xbox Series : notre comparatif pour vous aider à choisir
Google Cloud et le Français OVH signent un partenariat pour construire un cloud européen