Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,10 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    54 991,69
    +1 219,64 (+2,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 250,44
    +51,87 (+4,33 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,58 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,32 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,08 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2989
    +0,0074 (+0,58 %)
     

Vacances d’été : pourquoi attendre le dernier moment pour partir ?

PIXABAY

Les vacances, c’est sacré pour les Français. Pour autant, il n'est pas question de dépenser inconsidérément et de dépenser sans compter cette année. La faute à un pouvoir d’achat en baisse pour de nombreux Français et à des prix qui augmentent dans le secteur du tourisme. Cependant, comme l’indique Le Parisien, 20 millions de concitoyens partiront quand même en vacances, bien que beaucoup aient attendu la dernière minute, révèle le voyagiste français Fram qui a vu son trafic bondir de 22% au mois de juin par rapport au même mois l’année passée.

Si certains Français ont attendu le dernier moment cette année, cela est peut-être dû au calendrier politique et aux élections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet ou à leur pouvoir d’achat. Mais pas seulement, décrypte auprès du Parisien le consultant et fondateur du cabinet Protourisme, Didier Arino. Beaucoup sont «à la recherche d’un bon plan ou d’une promotion». Un étudiant également interrogé par nos confrères avoue avoir pris ses billets d’avion pour le Brésil il y a seulement trois semaines et avoir payé 500 euros. Selon lui, l’aller-retour était 300 euros plus cher en janvier.

Pour faire baisser la note, de plus en plus de personnes optent pour les vols avec escale, parfois longue, voire à rogner sur les bagages en soute. Les prix sont parfois divisés par deux et les offres en «last minute» sont particulièrement intéressantes. Selon les chiffres récoltés par Fram, plusieurs destinations étrangères ont la cote cet été, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le Sénat veut baisser votre facture d’électricité, la rentrée scolaire… L'actu éco en 120 secondes
Bronchiolite : Sanofi va doubler sa production de Beyfortus pour la saison 2024-2025
Quel est ce traitement récemment approuvé par l'UE pour traiter la bronchite du fumeur ?
Covid-19 : tout savoir sur le variant «FLiRT» qui progresse en Europe
Suisse : malgré des salaires très élevés, le pays manque de bras