La bourse est fermée

Un Français sur deux ne sait pas qu’il a le droit à des aides sociales

Illustration

Des démarches administratives trop lourdes et une information défaillante poussent certains à ne pas demander les aides auxquelles ils peuvent prétendre.

Allocation journalière de présence parentale, aide à la parentalité, allocation personnalité d’autonomie… Autant d’aides, souvent méconnues, et peu réclamées par ceux y ayant droit. Selon un sondage du cabinet Adjuvance, expert en sociologie, pour le compte d’Aidessadomicile et publié par Le Parisien, 49 % des personnes éligibles à une des aides sociales versées par les conseils départementaux ou les Caisses d’allocations familiales (CAF) en ignorent l’existence.

Principales raisons évoquées, un manque d’information sur l’existence de ces aides et leurs critères d’allocation, mais aussi des démarches administratives trop lourdes qui découragent les demandeurs. Toujours selon ce sondage, 16 % de personnes éligibles connaissant les aides y renoncent, dissuadées par la complexité administrative, et 16 % ne les réclament pas car ce qui reste à leur charge pour une aide à domicile est encore trop élevé.

44% des seniors ignorent l’existence de l’allocation personnalisée d’autonomie

Pour illustrer la complexité du système d’aides, il suffit de préciser que chacune des 102 CAF de France définit librement ses actions d’aide sociale… Parmi les plus exclus de ces aides, les seniors. Ils sont, selon ce sondage, 44 %, à méconnaître l’allocation personnalisée d’autonomie, qui peut les aider à financer une aide à domicile par exemple.

Parmi les aides connues mais peu demandées : le RSA (revenu de solidarité active). Selon le rapport Secours catholique sur la pauvreté, le non-recours au RSA, par méconnaissance du dispositif, fait économiser 5 milliards d’euros par an aux CAF mais aussi à l’Etat. Les CAF lancent une grande chasse aux aides non demandées. En Gironde, département où un test a été mené, 12% de bénéficiaires d’allocations n’ayant pas réclamé leur dû ont été identifiés.

A LIRE AUSSI >> La CAF recherche ceux qui ne réclament pas leurs aides