La bourse ferme dans 4 h 52 min
  • CAC 40

    5 892,01
    +97,05 (+1,67 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 414,53
    +54,70 (+1,63 %)
     
  • Dow Jones

    30 967,82
    -129,44 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,0216
    -0,0055 (-0,53 %)
     
  • Gold future

    1 759,70
    -4,20 (-0,24 %)
     
  • BTC-EUR

    19 746,78
    +241,58 (+1,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    437,01
    -3,01 (-0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    99,89
    +0,39 (+0,39 %)
     
  • DAX

    12 591,41
    +190,21 (+1,53 %)
     
  • FTSE 100

    7 141,08
    +115,61 (+1,65 %)
     
  • Nasdaq

    11 322,24
    +194,39 (+1,75 %)
     
  • S&P 500

    3 831,39
    +6,06 (+0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    26 107,65
    -315,82 (-1,20 %)
     
  • HANG SENG

    21 586,66
    -266,41 (-1,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,1928
    -0,0024 (-0,20 %)
     

Ukraine dans l'Union européenne : "une décision historique"

La Commission européenne a recommandé ce vendredi 17 juin d'accorder à l'Ukraine un statut de candidat à l'Union européenne, au lendemain de la visite dans le pays en guerre des dirigeants des trois poids lourds de l'UE. "La Commission recommande au Conseil, premièrement, de donner à l'Ukraine une perspective européenne et, deuxièmement, de lui accorder le statut de candidat", a annoncé la présidente de l'exécutif européen, Ursula von der Leyen. "Nous savons tous que les Ukrainiens sont prêts à mourir pour défendre leurs aspirations européennes. Nous voulons qu'ils vivent avec nous, pour le rêve européen", a-t-elle ajouté lors d'une conférence de presse.

La réponse du président ukrainien ne s'est pas fait attendre. "Reconnaissant envers Ursula von der Leyen et envers chaque membre de la Commission européenne pour une décision historique", a écrit Volodymyr Zelensky sur Twitter.

L'avis de Bruxelles sera discuté lors du sommet européen des 23-24 juin. Les dirigeants des 27 pays de l'UE devront donner leur feu vert à l'unanimité, avant l'ouverture de longues négociations en vue de l'adhésion de l'Ukraine. Il intervient au lendemain de l'appui apporté à la demande de Kiev par l'Allemagne, la France et l'Italie. "L'Ukraine fait partie de la famille européenne", a voulu rassurer Olaf Scholz lors d'une visite en Ukraine ce jeudi, avec ses homologues italien et français, rejoints par le président roumain.

"Tous les quatre, nous soutenons le statut de candidat immédiat à l'adhésion", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les grands patrons jugent qu'une récession est imminente... et peut-être même déjà en cours
Santé : en France, un quart des adultes souffre d’une déficience auditive
Vaccination Covid-19 : une infirmière suspendue gagne son procès contre l'hôpital public
Vous pouvez désormais avoir une carte bancaire en métal de Boeing 747
CARTES. Covid-19 : les contaminations explosent, début d’une nouvelle vague en France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles