La bourse est fermée

TikTok admet avoir masqué des vidéos d'utilisateurs handicapés pour limiter le cyberharcèlement

Business Insider

XanderSt/Shutterstock

L'application TikTok a admis qu'elle avait mis en place une politique de modération qui limitait la portée des vidéos publiées par les utilisateurs handicapés, affirmant que cette "politique directe et temporaire" visait à mettre un frein au harcèlement. Le blog technologique allemand Netzpolitik a révélé l'information lundi, citant des documents qu'il avait obtenus de TikTok et qui décrivaient ses anciennes directives de modération, ainsi que des entretiens avec une source de TikTok ayant eu connaissance de ces consignes.

Selon Netzpolitik, les politiques de modération de l'application fixaient les règles concernant "les images de personnes très vulnérables au cyberharcèlement". Les utilisateurs concernés par la directive y sont inscrits comme des personnes "susceptibles d'être harcelées ou cyberharcelées en raison de leur état physique ou mental". Le média allemand a listé des exemples incluant les défigurations, l'autisme et la trisomie 21, comme l'a révélé des captures d'écran. 

D'après Netzpolitik, les directives de modération de TikTok limitaient la visibilité des contenus produits par ces utilisateurs. Les personnes handicapées étaient classées dans la catégorie "Risque 4" de l'application, ce qui signifie que leurs vidéos n'étaient visibles que dans le pays où elles avaient été publiées en premier lieu. Les vidéos de certains utilisateurs, jugés particulièrement vulnérables par les modérateurs, étaient même masquées du flux principal "For You" si elles dépassaient un certain nombre de vue — ce qui limitait d'autant plus la portée des publications.

À lire aussi — TikTok prend les devants sur le harcèlement pour garder à tout prix l'image d'un réseau bienveillant

Cette politique de modération serait restée en vigueur au moins jusqu'en septembre 2019. Tout en admettant en avoir fait usage, TikTok a…

>> LIRE LA SUITE SUR BUSINESS INSIDER

Lire aussi : Le gouvernement américain enquête sur les liens de TikTok avec la Chine

Aussi sur Business Insider