La bourse ferme dans 7 h 22 min
  • CAC 40

    6 749,53
    +10,98 (+0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 982,89
    +18,17 (+0,46 %)
     
  • Dow Jones

    34 589,77
    +737,24 (+2,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0436
    +0,0028 (+0,27 %)
     
  • Gold future

    1 792,00
    +32,10 (+1,82 %)
     
  • BTC-EUR

    16 398,17
    +84,27 (+0,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    405,26
    +4,56 (+1,14 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,91
    +0,36 (+0,45 %)
     
  • DAX

    14 478,12
    +81,08 (+0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 583,02
    +9,97 (+0,13 %)
     
  • Nasdaq

    11 468,00
    +484,22 (+4,41 %)
     
  • S&P 500

    4 080,11
    +122,48 (+3,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 226,08
    +257,09 (+0,92 %)
     
  • HANG SENG

    18 736,44
    +139,21 (+0,75 %)
     
  • GBP/USD

    1,2113
    +0,0051 (+0,43 %)
     

The Crown, saison 5 : Netflix sauve Elisabeth II d’un règne peu reluisant

Vous l’attendiez avec grande impatience et nous aussi : la famille royale continue de dévoiler ses coulisses peu reluisants dans la cinquième saison de The Crown, disponible sur Netflix. Et ces nouveaux épisodes, entourés de maintes polémiques, se révèlent encore plus forts depuis la mort de la reine.

Préparez votre tasse de thé, votre porcelaine anglaise, votre plaid à motif écossais, et révisez vos meilleures salutations à la foule, la reine Elisabeth II est de retour. Enfin, évidemment, elle n’est pas littéralement revenue d’entre les mortes. Mais Netflix provoque une belle illusion avec la saison 5 de The Crown.

Comme d’habitude, la série est d’une élégance et d’une efficacité redoutable. D’autant que, ça y est : la reine a bien vieilli et ressemble désormais davantage à nos derniers souvenirs réels de la souveraine. À tel point que The Crown ne cesse d’enchaîner les polémiques (ce qui est plutôt cocasse, compte tenu du contenu de la série, qui déballe justement toutes les frasques royales).

Dès sa première saison, cette fresque historique, pourtant lauréate de nombreuses récompenses, n’a cessé d’être critiquée de toutes parts. La reine elle-même, Claire Foy, était ainsi moins bien payée que son collègue masculin, Matt Smith (House of the Dragon, Doctor Who). Puis, ce sont des voix proches de la famille royale et du gouvernement qui se sont élevées contre The Crown.

[Lire la suite]