La bourse ferme dans 6 h 49 min
  • CAC 40

    6 725,13
    +49,23 (+0,74 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 118,55
    +1,93 (+0,05 %)
     
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,1888
    +0,0011 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 813,10
    -9,10 (-0,50 %)
     
  • BTC-EUR

    32 418,63
    -1 210,48 (-3,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    935,36
    -25,54 (-2,66 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,62
    +0,36 (+0,51 %)
     
  • DAX

    15 578,14
    +9,41 (+0,06 %)
     
  • FTSE 100

    7 103,95
    +22,23 (+0,31 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 641,83
    -139,19 (-0,50 %)
     
  • HANG SENG

    26 194,82
    -40,98 (-0,16 %)
     
  • GBP/USD

    1,3921
    +0,0038 (+0,27 %)
     

"En tant que femme, tu as déjà une carrière exceptionnelle !" La RATP condamnée pour discrimination sexuelle

·1 min de lecture

Catherine C. ne compte pas baisser les bras. Pour cette ancienne cadre de la RATP, il y a bel et bien des discriminations sexuelles au sein de la société parisienne, et elle compte bien le prouver. L'élément déclencheur ? Une demande de prime en tant que cadre de direction qu'elle se voit refuser par la RATP. "Mais en tant que femme, tu as déjà une carrière exceptionnelle !", lui répond-on. Pourtant, Catherine C. est fidèle à l’entreprise depuis 1982 et devient cadre en 1997. La seule femme au même poste alors. Elle reçoit même l’Ordre du mérite en 2002 et quelques primes, mais jamais assez par rapport à ses collègues masculins. Au moment de sa retraite, Catherine C. veut mettre en lumière le "plafond de verre"… jusqu’à se rendre devant la justice, racontent nos confrères du Monde.

Des prud’hommes en 2018 à la cour d’appel de Paris, l’appel de Catherine C. trouve enfin un sens aux yeux de la justice. Selon un arrêté publié le 7 juillet dernier, la justice condamne la RATP pour discrimination sexuelle. Elle devra verser 290.000 euros de dommages et intérêts pour préjudice économique à la victime, ainsi que 10.000 euros de préjudice moral et 5.000 euros pour violation des accords sur l’égalité professionnelle.

Mais comment les avocats de Catherine C. ont-ils réussi à prouver cette discrimination ? Représentée par les cabinets d’avocats Sophie Kerihuel et Boussard-Verrecchia et Associés, la technique utilisée s’appelle "Clerc". D'après le site Le Village de la justice, cette méthode (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Smartphone : Le géant chinois Xiaomi prend la deuxième place et dépasse Apple
Stellantis vs Renault, Bitcoin, variant Delta, inflation... : au programme de la newsletter Momentum
Bois : face à l'exode massif de nos chênes vers la Chine, la France veut lutter contre les “traders”
L’Etat a sauvé Airbus, la filière aéronautique et des milliers d’emplois, selon Le Maire
Bientôt une concurrente pour la Nintendo Switch ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles