La bourse est fermée

Tabac, gaz, permis moto, malus écologique... Ce qui va changer au 1er mars

Tabac, gaz, permis moto, malus écologique… Ce qui va changer au 1er mars

Qui dit premier jour du mois dit aussi plusieurs changements pour le portefeuille et le quotidien des Français. Le mois de mars ne déroge pas à la règle. 

1 - Le paquet de cigarettes passe à 10 euros

Dans le but de réduire la consommation de tabac en France, le gouvernement met le paquet. Comme annoncé il y a quinze jours par arrêté ministériel, l’exécutif a décidé une nouvelle hausse des taxes (50 centimes) sur le tabac dans le cadre de son plan de lutte contre le tabagisme. Par conséquent, le paquet de Marlboro, le plus vendu en France, va franchir la barre symbolique des 10 euros. Tous les nouveaux tarifs des cigarettes, cigares, cigarillos et du tabac à rouler sont consultable ici.

2 - Le gaz baisse encore

Une bonne nouvelle pour des millions de foyers. Les tarifs réglementés du gaz vont baisser en moyenne de 4,6% à partir de dimanche comme annoncé par la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Le prix du gaz avait déjà reculé de 3,3% en février et de 0,9% en janvier. Depuis janvier 2019, les tarifs réglementés du gaz ont baissé en moyenne de 18,6%. Pour rappel, environ 4 millions de Français sont encore abonnés aux tarifs réglementés d’Engie.

À LIRE AUSSI >> Hausse de l’électricité : 3 solutions simples et efficaces pour baisser la facture

3 - Le permis moto fait sa révolution

Changement en vue pour les apprentis motards. Dès le 1er mars, le candidat aura l’obligation de passer une épreuve de code spécifique à la place de l’interrogation orale. Exit les fiches thématiques autour de la moto, place désormais à 40 questions sur la conduite, l’entretien ou encore la signalisation. Autre changement : le candidat aura dix minutes supplémentaires pour faire ses preuves sur la moto à compter du 18 mars. 

4 - Nouveau seuil pour le malus écologique

Le malus écologique est une taxe due lors de la première immatriculation d’un véhicule. Il vise à inciter les acheteurs à favoriser l'achat des véhicules moins polluants. Plus le véhicule est polluant, plus la taxe est élevée. Abaissé à 110 g de CO2/km le 1er janvier 2020, le seuil de déclenchement du malus écologique va être relevé à 138 g/km. Le malus minium reste de 50 € pour augmenter progressivement avec chaque gramme supplémentaire. Il peut ainsi monter jusqu’à 20.000 euros pour des émissions de CO2 supérieures à 212 g/km.

Ce contenu peut également vous intéresser :