La bourse ferme dans 4 h 54 min
  • CAC 40

    6 808,13
    +42,61 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 097,09
    +16,94 (+0,42 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,72 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1303
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    1 779,90
    -2,10 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    42 128,16
    -1 861,98 (-4,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 215,94
    -225,82 (-15,66 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,15
    +1,89 (+2,85 %)
     
  • DAX

    15 210,57
    +40,59 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 180,53
    +58,21 (+0,82 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,83 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    27 927,37
    -102,20 (-0,36 %)
     
  • HANG SENG

    23 349,38
    -417,31 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,3278
    +0,0043 (+0,32 %)
     

Succession : les frais prélevés par les banques s'envolent

·1 min de lecture
Mourir coûte cher
Mourir coûte cher

Les frais de succession sont facturés en moyenne 233 euros par les banque française, dénonce l'UFC-Que Choisir ce vendredi à quelques jours de la Toussaint. Ces frais correspondent à ce que les héritiers d'un défunt doivent payer lorsqu'il faut clôturer son compte. Cette facturation prenant souvent la forme d'un pourcentage sur les encours représentent une manne annuelle de 150 millions d'euros. « En comparaison aux mêmes frais bancaires de succession pratiqués en 2012, les chiffres montrent une progression de 28%, soit trois fois plus que l'inflation sur la période », écrit l'UFC-Que-Choisir dans un communiqué.

Un montant individuel moyen qui confirme l'étude menée par MoneyVox l'an passé : en 2020, Allianz Banque et AXA Banque prélevaient par exemple 450 euros de frais pour une succession de 15 000 euros. Mais sur les 113 établissements étudiés, la moyenne était autour de 200 euros. Les banques en ligne ING, Fortuneo et Orange Bank appliquaient, en revanche, toutes les trois 300 euros de frais. Notre enquête faisait aussi état du grand écart tarifaire d'une banque à une autre avec certains établissements prélevant alors moins de 100 euros de frais comme le Crédit Agricole Nord Est (75 euros).

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Banque en ligne : comment Boursorama a tué le match
- Livrets, PEL, bourse... Comment être dispensé d'impôt sur les intérêts et gains en 2022
- Trading : attention aux conseils des influenceurs de télé-réalité

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles