Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 911,47
    -194,77 (-0,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Streaming : le nouveau «Netflix du sport» américain pourrait-il débarquer en Europe ?

MAXIMILIAN HAUPTDPAdpa Picture-Alliance via AFP

Une union contre-nature ? Face à la force de frappe de Google, Amazon, Apple et Netflix sur le marché des droits de diffusion, les trois groupes de médias concurrents ESPN (filiale de Disney), Fox et Warner Bros Discovery (WBD) s’associent pour lancer un service de streaming sportif commun aux Etats-Unis d’ici l’automne prochain. La plateforme devrait réunir l’ensemble des catalogues de leurs droits sportifs, soit 85% des événements retransmis dans le pays aujourd’hui, notamment la plupart des droits de NHL (hockey), de NBA (basket) et de MLB (baseball). Seule la NFL (football) échappe partiellement à cet agglomérat puisque l’affiche du dimanche appartient au groupe NBC, celle du jeudi à Amazon Prime Vidéo, et les matchs du dimanche sont retransmis sur CBS et YouTube TV.

Selon le quotidien L’Equipe, le nouveau service de streaming offrirait également à ses futurs abonnés d’autres événements comme le Championnat du monde de Formule 1, la prochaine Coupe du monde de football, trois des quatre tournois majeurs en tennis, ou encore le circuit professionnel de golf PGA. Les trois concurrents se sont accordés pour créer une société commune, qui aura sa propre gouvernance et dont chacun détiendra un tiers du capital, selon le communiqué. Le nom de la société et le prix de l’abonnement n’ont pas encore été dévoilés.

Ce type de service de vidéo à la demande est inédit et chamboule l’univers de la diffusion du sport, les événements sportifs ayant longtemps été la chasse gardée de la télévision (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pétrole : le prix du Brent bondit, regain de tension avec les Houthis et l’Iran
Hermès a explosé les compteurs en 2023, le géant du luxe du CAC 40 bondit en Bourse
Nescafé : le roi du café carbure aux innovations
Kering : le mal aimé des géants du luxe du CAC 40 peut-il inverser la vapeur en Bourse ?
L'Oréal a enregistré un bénéfice net de 6,2 milliards d'euros en 2023