La bourse est fermée

La startup Ripple aurait proposé sans succès 1M$ à une plateforme d'échanges pour lister sa crypto-monnaie — il y a une raison réglementaire derrière ce refus

Capital.fr

Extrait de la série "Breaking Bad". AMC.

On peut être la troisième plus importante crypto-monnaie et être ignorée par les principales plateformes d'échanges américaines — le plus grand marché de la planète).

Selon Bloomberg, la startup Ripple aurait essuyé l’an dernier le refus de Coinbase pour lister son token XRP. L'entreprise aurait pourtant proposé de prêter l'équivalent de 100 millions de dollars en XRP à Coinbase, en vain.

Ripple aurait également offert le paiement cash d’un million de dollars à Gemini, sans plus de réussite.

Le média financier déclare que cette fin de non-recevoir aurait été motivée par le fait que le XRP pourrait être assimilé à un titre financier classique. Or, la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme financier américain, s'est montrée très claire début mars : si les plateformes servent d'intermédiaire d’échange à des titres…

>> LIRE LA SUITE SUR BUSINESS INSIDER

Lire aussi : Le fondateur d'Ethereum qualifie l'homme qui prétend avoir inventé le bitcoin 'd'imposteur'