Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 299,67
    +1 065,68 (+1,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 442,65
    -25,45 (-1,73 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Cette start-up veut concurrencer la SNCF avec des trains low-cost

PIXABAY

C'est un projet ambitieux à l'heure où les prix des billets à la SNCF flambent et sont dénoncés par les usagers. L'ouverture à la concurrence rebat quelque peu les cartes sur certains trajets en France, mais la SNCF a encore le monopole. La concurrencer est donc le projet de la start-up française Kevin Speed, dont le nom a été choisi en référence au prénom des années 1990 et qui "correspond à Monsieur Tout-le-monde", rapporte Le Parisien. Son fondateur, Laurent Fortune, un ancien directeur du développement à la RATP, affiche déjà de grandes ambitions pour lancer ses futurs trains dès 2026-2027.

L'ambitieux patron veut en effet développer des trajets de "métropole à métropole", avec des trains omnibus. Ces trains développés par Alstom circuleraient à plus de 300 km/h et s'arrêteraient partout sur les lignes choisies de 6h à 23h avec un départ toutes les heures environ. "Nous voulons créer en quelque sorte un RER version TGV", résume auprès de nos confrères Laurent Fortune. Pour gagner en efficacité, les arrêts seront moins longs que ceux des TGV par exemple, une à deux minutes pas plus, et il y aura plus de portes sur les rames pour faciliter la descente : "Tout repose sur la facilité et la rapidité," selon le patron.

Le modèle économique est simple : il repose sur des allers-retours fréquents, rapides et remplis de voyageurs. Surtout, Kevin Speed veut proposer des prix très attractifs, 5 € pour un Paris-Lille par exemple, ou 3 € pour faire cent kilomètres. Une offre qui vise qui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

TikTok : le personnel de la Commission européenne prié de désinstaller immédiatement l'application
Le milliardaire Daniel Kretinsky veut prendre le contrôle de Fnac-Darty
CAC 40 : rassurée par la Fed, la Bourse de Paris dans le vert
Bouygues : le bénéfice net chute, la branche Telecom atteint ses objectifs
La référence française du tirage de câbles électriques