La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 832,14
    -17,32 (-0,05 %)
     
  • Nasdaq

    10 976,25
    -73,25 (-0,66 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,0338
    -0,0006 (-0,0620 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • BTC-EUR

    15 869,04
    +89,65 (+0,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    387,58
    -1,15 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 952,61
    -11,33 (-0,29 %)
     

SpaceX devient le « taxi spatial » privilégié de la Nasa pour se poser sur la Lune

La Nasa a conclu un accord avec SpaceX pour que la société participe à la mission Artémis 4, prévue en 2027. Il s’agira là encore de faire la navette entre la Lune et l’espace. L’agence spatiale américaine avait déjà retenu SpaceX pour une tâche similaire avec la mission Artémis 3.

SpaceX devient jour après jour un acteur toujours plus important pour la conquête spatiale américaine. Déjà impliquée dans la mission Artémis 3, attendue pour 2025, l’entreprise aérospatiale fondée par Elon Musk est maintenant associée à la mission d’après. C’est ce qu’a annoncé la Nasa le 15 novembre 2022 dans un communiqué.

En l’espèce, SpaceX va devoir fournir à l’agence spatiale américaine un système d’atterrissage capable d’accueillir un équipage pour faire la navette entre la station spatiale autour de la Lune et la surface du satellite. SpaceX a déjà un plan en tête : il utilisera une version modifiée du Starship, afin que le deuxième étage de la fusée serve à cette tâche.

Le Starship HLS, taillé pour la dépose d’astronautes sur la Lune

Cette version du Starship est appelée Starship HLS (Human Landing System — Système d’atterrissage humain). Elle doit être mise en œuvre à partir de 2025 pour Artémis 3 et en 2027 pour Artémis 4. Actuellement, le Starship est toujours en phase de développement. On attend en particulier un vol orbital, avec le lanceur complet.

[Lire la suite]