La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 783,41
    -135,09 (-2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 348,60
    -78,54 (-2,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,27 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9693
    -0,0145 (-1,47 %)
     
  • Gold future

    1 651,70
    -29,40 (-1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    19 597,73
    -216,80 (-1,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,61
    -9,92 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,43
    -4,06 (-4,86 %)
     
  • DAX

    12 284,19
    -247,44 (-1,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,60
    -140,92 (-1,97 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,88 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 153,83
    -159,30 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    17 933,27
    -214,68 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,0857
    -0,0398 (-3,54 %)
     

Cette entreprise vend des données aussi sensibles que des visites dans des centres IVG

La Federal Trade Commission, l’agence responsables des bonnes pratiques commerciales aux États-Unis, a lancé une procédure judiciaire contre Kocheva, un groupe chargé du traitement de données de milliers d’entreprises, dont Googles Ads, TikTok ou Tinder. Cette société est accusée de revendre des informations très précises sur les utilisateurs.

À chaque semaine, son scandale sur les données privées. Cette fois, la polémique est attribuée à Kochava, une société inconnue du grand public, mais responsable des informations personnes de centaines de millions d’utilisateurs. La Federal Trade Commission, l’autorité responsable du bon suivi des pratiques commerciales aux États-Unis, a assigné en justice l’entreprise ce 29 août 2022, alléguant que cette dernière a vendu des données sensibles, souvent sans la permission des concernées. Ainsi, la géolocalisation et leurs déplacements, notamment des visites dans les cliniques pratiquant l’avortement. Or, depuis le 24 juin, l’IVG peut-être pénalisée dans plusieurs États américains.

« Le lieu où les consommateurs recherchent des soins de santé, reçoivent des conseils ou célèbrent leur foi est une information privée qui ne devrait pas être vendue au plus offrant », a déclaré Samuel Levine, directeur du Bureau de la protection des consommateurs de la FTC, dans un communiqué. « L’agence poursuit Kochava en justice pour protéger la vie privée des gens et mettre fin à la vente de leurs informations sensibles de géolocalisation. »

Kochava
Kochava

[Lire la suite]