La bourse est fermée
  • CAC 40

    4 594,24
    +24,57 (+0,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    2 958,21
    -1,82 (-0,06 %)
     
  • Dow Jones

    26 501,60
    -157,51 (-0,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,1648
    -0,0030 (-0,26 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    +9,70 (+0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    11 622,68
    +234,82 (+2,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    264,48
    +0,85 (+0,32 %)
     
  • Pétrole WTI

    35,63
    -0,54 (-1,49 %)
     
  • DAX

    11 556,48
    -41,59 (-0,36 %)
     
  • FTSE 100

    5 577,27
    -4,48 (-0,08 %)
     
  • Nasdaq

    10 911,59
    -274,00 (-2,45 %)
     
  • S&P 500

    3 269,96
    -40,15 (-1,21 %)
     
  • Nikkei 225

    22 977,13
    -354,81 (-1,52 %)
     
  • HANG SENG

    24 107,42
    -479,18 (-1,95 %)
     
  • GBP/USD

    1,2954
    +0,0031 (+0,24 %)
     

La Société Générale est-elle menacée ?

Marie-Eve FRÉNAY
·1 min de lecture

A cause de la crise économique apportée par le coronavirus, aucune banque européenne n’échappe à la chute des marchés financiers et au risque de voir les prêts accordés non remboursés. D’ailleurs, l’Autorité bancaire européenne (EBA) en mesure déjà les effets sur la solidité des banques grâce, notamment, aux ratios de fonds propres qui lui sont communiqués (CET1). Il s’agit, en résumé, de l’argent mis en réserve par les banques pour leur permettre de tenir en cas de défauts en cascade des emprunteurs. D’après le tableau de bord trimestriel de l’EBA, ce coussin de sécurité était en moyenne, pour les banques européennes, de 14,7% à fin juin 2020, conttre 15,9% à fin 2019. Et, à cause de la crise, il pourrait chuter d’encore 5,7 points d’ici fin 2021.

Des pertes comptables et aussi réelles au premier semestre

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Crédit immobilier : cette solution inattendue pour réussir à emprunter
- Boursorama, Crédit Agricole... Le palmarès des banques les moins chères en cette fin d'année
- Mutuelle santé : le palmarès des départements où elle est la moins chère