La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 695,76
    -244,59 (-1,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

En six mois, le fonds souverain norvégien a perdu 170 milliards d’euros

 Nicolai Tangen, chef du fonds, accuse une perte de plus de 10 % sur les six premiers mois de l'année 2022.  - Credit:HAKON MOSVOLD LARSEN / NTB Scanpix / AFP
Nicolai Tangen, chef du fonds, accuse une perte de plus de 10 % sur les six premiers mois de l'année 2022. - Credit:HAKON MOSVOLD LARSEN / NTB Scanpix / AFP

Le plus gros fonds souverain de la planète, celui de la Norvège, a perdu quelque 1 680 milliards de couronnes – soit 170 milliards d'euros – durant le premier semestre de l'année 2022, plombé en particulier par les valeurs technologiques, a annoncé mercredi 17 août la Banque de Norvège. Alimenté par les revenus pétroliers de l'État norvégien, l'énorme bas de laine a essuyé un rendement négatif de 14,4 % sur les six premiers mois de l'année, voyant sa valeur tomber à 11 657 milliards de couronnes fin juin.

« Le marché a été affecté par la hausse des taux, une inflation élevée et la guerre en Europe », a expliqué le chef du fonds, Nicolai Tangen, dans un communiqué. Ce sont principalement les investissements en actions qui ont pesé sur les performances avec une perte de 17 %, un repli encore plus prononcé dans le secteur technologique (– 28 %). Seule exception, les valeurs énergétiques ont pris 13 %.

À LIRE AUSSIPlacements : « Privilégiez les actions nordiques »

Les actions représentaient 68,5 % du portefeuille fin juin : le fonds norvégien est présent au capital de quelque 9 300 entreprises et contrôle environ 1,3 % de la capitalisation boursière mondiale. Les placements en obligations – 28,3 % des actifs – ont perdu 9,3 % tandis que les investissements dans l'immobilier – 3 % du portefeuille – ont gagné 7,1 %. Actif encore marginal (0,1 % des investissements), les projets d'énergies renouvelables non cotés en Bourse ont aussi accusé une perte de 13,3 %.

L'ense [...] Lire la suite