La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 270,09
    -121,43 (-0,39 %)
     
  • Nasdaq

    12 997,75
    -361,04 (-2,70 %)
     
  • Nikkei 225

    29 559,10
    +150,93 (+0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,2069
    -0,0019 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    29 880,42
    +784,56 (+2,70 %)
     
  • BTC-EUR

    41 832,11
    +2 077,70 (+5,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 008,47
    +20,38 (+2,06 %)
     
  • S&P 500

    3 819,72
    -50,57 (-1,31 %)
     

Signal ne sait quasiment rien de ses utilisateurs et cela complique la modération des contenus extrémistes

·2 min de lecture
Signal ne sait quasiment rien de ses utilisateurs et cela complique la modération des contenus extrémistes

Au cours du mois dernier, l'application de messagerie Signal a été téléchargée des dizaines de millions de fois. Mais contrairement à la plupart des plateformes de réseaux sociaux, elle ne sait presque rien de ses utilisateurs. Signal — qui appartient à un organisme à but non lucratif et ne vend pas de publicités ni les données de ses utilisateurs — évite de collecter des informations démographiques ou personnelles sur les utilisateurs autres que leur numéro de téléphone, qui est nécessaire pour créer un compte.

Tous les groupes et les messages directs sur la plateforme sont chiffrés de bout en bout, ce qui signifie que l'entreprise ne sait pas comment son application est utilisée et ne veut pas le savoir. Aujourd'hui, Signal est au cœur d'une nouvelle bataille sur la protection de la vie privée en ligne et la modération des contenus. L'entreprise fait face à des pressions pour endosser la responsabilité sur la façon dont sa plateforme est utilisée, alors que des extrémistes y affluent après avoir été exilés de Parler et de certains groupes privés sur Facebook.

À lire aussi — 5 choses à savoir sur Parler, le réseau social préféré des Trumpistes

Les employés de Signal ont fait part en interne de leurs inquiétudes quant au fait que l'application ne prend pas assez de mesures pour éviter les abus, a rapporté The Verge lundi 25 janvier.

Ces inquiétudes s'appuient sur une pression de longue date des États-Unis et d'autres gouvernements pour briser le chiffrement de bout en bout afin de faciliter les enquêtes des forces de l'ordre, une mesure que Signal a précédemment rejetée.

En attendant, tant que la principale forme de distribution de Signal se fait par l'intermédiaire des magasins d'applications d'Apple et de Google, la plateforme de messagerie est tenue de respecter leurs règles en matière de modération des contenus préjudiciables, ce qui pourrait s'avérer difficile à mesure que l'application continue de se développer et d'ajouter de nouvelles fonctionnalités.

Les experts (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Selon Elon Musk, Neuralink pourrait implanter des puces informatiques dans le cerveau humain cette année
Andy Jassy va remplacer Jeff Bezos au poste de PDG d'Amazon : voici 5 choses à savoir sur lui
Grâce à la publicité, Alphabet a dépassé ses attentes au dernier trimestre 2020
SpaceX : un prototype de fusée s'écrase à nouveau à l'atterrissage lors d'un essai au Texas
Jeff Bezos annonce qu'il va céder son poste de DG d'Amazon cette année