La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • Nikkei 225

    26 911,20
    +251,45 (+0,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0466
    -0,0089 (-0,85 %)
     
  • HANG SENG

    20 644,28
    +41,76 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    27 846,79
    -1 500,63 (-5,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,57
    -20,11 (-3,00 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     

Du sexe, du sang et du boom boom : c’était Duke Nukem Forever

En 2001, une bande-annonce de Duke Nukem Forever, suite d’un jeu de tir culte, affolait les fans. Le titre n’est jamais sorti, mais ressuscite aujourd’hui grâce à une fuite.

Je me souviens encore des heures passées sur Duke Nukem 3D, jeu de tir foutraque qui a tout de détestable : un héros à la masculinité toxique, une hyper violence assumée, une sexualisation frontale… Nous sommes en plein dans les années 90 et, à l’époque, tout était permis. Immense succès et classique instantané, Duke Nukem 3D aurait dû avoir une suite quelques années plus tard, baptisée Duke Nukem Forever. Annoncée en 1997 et présentée à l’E3 2001, elle n’est sortie que bien des années plus tard, en 2011, sous une autre forme bien plus décevante.

Beaucoup de fans fantasment sans doute encore sur le Duke Nukem Forever qui était initialement promis par le studio 3D Realms, qui a connu tellement de déboires que le développement, devenu chaotique, a échoué chez Gearbox Software. D’où les 14 ans qui séparent l’officialisation du lancement, ainsi que l’orientation totalement différente. Mais figurez-vous que le Duke Nukem Forever original existe encore aujourd’hui grâce à une fuite publiée sur 4chan et repérée par Duke4.net le 9 mai. Elle comprend des vidéos et des images du jeu, mais aussi une version jouable (pour en profiter, il faut suivre plusieurs étapes qui peuvent être fastidieuses).

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles