La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 675,25
    -181,93 (-0,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Seine-Saint-Denis : sans bouclier tarifaire, la copropriété voit sa facture d’électricité exploser de 1.200%

Les 135 logements et les 500 habitants de la résidence La Renardière de Coubron en Seine-Saint-Denis sont dans une impasse et craignent le pire en vue de cet hiver. Comme le raconte Le Parisien, ils redoutent de vivre un hiver sans chauffage, la faute aux prix de l’énergie qui explosent. Contrairement à de nombreuses copropriétés chauffées au gaz, celle de La Renardière l’est à l’électricité. Or, le contrat établi avec Engie depuis plusieurs années devait s’arrêter le 12 juillet. En amont, le conseil syndical avait anticipé, surtout au vu des prix actuels du marché.

Mais stupeur au mois de mars quand les copropriétaires contactent le fournisseur d’électricité. Engie leur établit un devis impensable : "Quand on l’a reçu, ils nous demandaient non plus sept centimes par kilowattheure (kWh) comme avant, mais désormais 47 centimes", s’offusque encore un jeune ingénieur interrogé par Le Parisien. 570% de hausse, et surtout une facture pour l’hiver évaluée au global à 330.000 euros contre 49.000 auparavant, soit quasiment autant que le budget annuel de la copropriété. Les résidents ne comprennent pas, d’autant que Jean Castex, alors Premier ministre, avait annoncé un bouclier tarifaire pour tous les ménages de particuliers vivant en copropriété.

Le problème à La Renardière, c’est que le chauffage est électrique. Il y a deux transformateurs, dont le premier dépasse la puissance réservée aux particuliers, précise Le Parisien. Dans ce cas de figure, comme l’abonnement est considéré comme (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le médiateur de l’assurance attaque les clauses d'exclusion floues
Voici comment mensualiser le paiement de vos impôts locaux
La SNCF fait des promos sur ses cartes Jeune, Adulte et Senior
Retraite, prime de rentrée… quand profiterez-vous des nouvelles aides pouvoir d’achat ?
Impôts : bonne surprise en septembre pour 6,2 millions de foyers