La bourse ferme dans 1 h 31 min
  • CAC 40

    5 792,50
    +9,09 (+0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 359,56
    +10,96 (+0,33 %)
     
  • Dow Jones

    29 525,76
    -64,65 (-0,22 %)
     
  • EUR/USD

    0,9678
    -0,0010 (-0,11 %)
     
  • Gold future

    1 652,80
    -2,80 (-0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    19 835,93
    +121,87 (+0,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    439,72
    +6,62 (+1,53 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,53
    +0,79 (+1,00 %)
     
  • DAX

    12 317,71
    +33,52 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    6 981,82
    -36,78 (-0,52 %)
     
  • Nasdaq

    10 965,66
    +97,73 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 698,84
    +5,61 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • GBP/USD

    1,0854
    -0,0002 (-0,02 %)
     

« SECRET OTAN » : un important fabricant de missiles franco-britannique victime d’une fuite de données

Des informations sur des projets de MBDA, le second groupe mondial dans la fabrication de missile, ont été mises en vente sur un forum de hacker. L’OTAN mène une investigation sur ces fichiers qui pourraient être sensibles.

L’OTAN enquête sur une faille de cybersécurité qui pourrait être critique. MBDA, le plus important fabricant de missile en Europe issu d’une alliance entre la France, le Royaume-Uni et l’Italie, a été victime d’une fuite de données le 31 juillet dernier. Des informations concernant des projets militaires et des plans d’armes confidentiels étaient en vente sur plusieurs forums de hackers. Le leak avait d’abord été repéré par LeMagIT qui avait contacté MBDA. « L’origine des données a déjà été déterminée : elles ont été obtenues à partir d’un disque dur externe », et non pas une intrusion dans ses réseaux internes. La filiale italienne semble concernée : « le sujet fait l’objet d’une enquête par les autorités nationales italiennes, avec lesquelles MBDA coopère pleinement » avait répondu le groupe au site d’info. MBDA assurait que « les données mises en ligne ne sont ni classifiées ni sensibles ».

Cette fois, la BBC révèle ce 26 août que l’OTAN évalue l’impaction de la fuite des documents militaires classifiés et mis en ligne par les pirates informatiques nommés Andrastea. Un échantillon gratuit de 50 Mo de données, consulté par le média britannique, comprend des documents portant les mentions « NATO CONFIDENTIAL »,

[Lire la suite]