La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 845,10
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    27 913,69
    +243,75 (+0,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,35
    +0,46 (+0,42 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2495
    +0,0020 (+0,16 %)
     

Le salaire minimum également revalorisé dans la fonction publique, toujours pas de réforme des Ehpad en vue… Le flash éco du jour

·1 min de lecture

Le chiffre du jour : 1.649,48 euros. C’est le montant brut que va atteindre le minimum de traitement de la fonction publique le 1er mai. Un décret, publié au Journal officiel jeudi 21 avril, vient d’acter le relèvement de 42,17 euros brut du salaire mensuel minimum d’un agent travaillant à temps plein. Cette mesure bénéficiera à 700.000 agents publics, selon le ministère de la Transformation et de la Fonction publiques. La raison de ce coup de pouce ? La revalorisation automatique du Smic de 2,65%, au 1er mai, pour protéger les salariés de la flambée de l’inflation. Et sans geste du gouvernement en faveur des fonctionnaires, les moins bien payés d’entre eux auraient pu toucher une rémunération inférieure au Smic. Si la mesure est accueillie favorablement par les syndicats de la fonction publique, ces derniers demandent toujours une hausse de 10% du point d’indice. Plus d’infos sur Capital.fr.

Le coup de gueule du jour est poussé contre les programmes de Marine Le Pen et d’Emmanuel Macron sur le grand âge. Car malgré l’émoi suscité par la sortie du livre Les fossoyeurs de Victor Castanet, qui pointait de nombreuses dérives dans les Ehpad, aucune réforme d’ampleur n’est prévue pour améliorer l’accueil en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. Certes, les deux candidats entendent mieux contrôler les Ehpad. Et Marine Le Pen promet la présence d’une infirmière 24 heures sur 24 ainsi que des revalorisations salariales pour le personnel, tandis que le Président (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Arnaque au compte formation : les escrocs se font passer pour des mandatés du département
Le réchauffement climatique, cauchemar des féministes. Le clin d'œil de Philippe Eliakim
Mandat d'arrêt international contre Carlos Ghosn émis par la justice française
Demande d'acte de mariage : démarches, délai et coût
Nouvelle aide militaire : les Etats-Unis envoient des obusiers et des drônes tueurs en Ukraine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles