Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 763,45
    -14,65 (-0,04 %)
     
  • Nasdaq

    17 856,97
    -0,05 (-0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    38 482,11
    +379,67 (+1,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0746
    +0,0010 (+0,10 %)
     
  • HANG SENG

    17 915,55
    -20,57 (-0,11 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 238,50
    -1 183,01 (-1,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 322,08
    -67,32 (-4,84 %)
     
  • S&P 500

    5 480,54
    +7,31 (+0,13 %)
     

Immobilier : les grandes villes où la taxe foncière explose en 2024

Fabien / Pixabay

À partir du 25 août prochain, les propriétaires et les usufruitiers recevront leur avis de taxe foncière 2024. Et pour l’immense majorité d’entre eux, la douloureuse va grimper ! Chaque année en effet, les valeurs locatives cadastrales, qui servent de base au calcul de cet impôt local, sont revalorisées. Pour simplifier, la valeur locative cadastrale correspond au loyer théorique qu’un propriétaire pourrait percevoir s’il louait son bien immobilier. L’administration fiscale évalue ce montant en fonction - entre autres - de la surface du logement, ou encore de ses éléments de confort (WC, baignoires, etc). Pour calculer la taxe foncière, l’administration multiplie ensuite la base locative cadastrale du logement à un taux d’imposition voté au préalable par chaque municipalité ou collectivité locale.

En 2024, la hausse de la base cadastrale sera de 3,9%. Cela signifie que par défaut, pour l’ensemble des logements, la taxe foncière augmentera de 3,9%. Une première mauvaise nouvelle à anticiper pour tous les propriétaires cette année.

>> Notre service - Trouvez les meilleurs syndics de copropriété gratuitement

Non seulement la valeur des bases cadastrales augmentera pour tous cette année… mais en plus, certaines communes vont augmenter en parallèle leur taux de taxe foncière ! Ces augmentations qui se cumulent, et qui se répercuteront sur les prochains avis envoyés en 2024, constituent ainsi une double peine pour le porte-monnaie des propriétaires. Cette année, les élus ont eu jusqu’au (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

JO 2024 : les propriétaires qui comptaient louer leur bien au prix fort déchantent
Immobilier : les villes où les prix des appartements neufs s’effondrent sur le littoral
Immobilier : la loi anti Airbnb adoptée au Sénat, les règles vont se durcir pour les bailleurs
Les conséquences surprenantes des divorces sur le marché immobilier
Conséquence de la pénurie de logements : les «Tanguy» sont de plus en plus nombreux