La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 925,20
    +1 340,39 (+2,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3706
    -0,0029 (-0,21 %)
     

Le Sénégal restreint l'accès à internet, les manifestations s'intensifient

·1 min de lecture
LE SÉNÉGAL RESTREINT L'ACCÈS À INTERNET, LES MANIFESTATIONS S'INTENSIFIENT

DAKAR (Reuters) - Les autorités sénégalaises ont restreint l'accès à internet alors que les manifestations contre la détention d'un leader de l'opposition s'intensifient, a rapporté vendredi l'organisation de surveillance d’internet NetBlocks.

D'après NetBlocks, l'accès aux réseaux sociaux et applications de messagerie, dont Facebook, WhatsApp et YouTube, a été restreint tôt vendredi, avant la tenue d'une manifestation organisée à l'appel de représentants de la société civile et de partis d'opposition emmenés par le mouvement "Y'en a marre".

Au cours des deux derniers jours, au moins une personne a été tuée lors d'affrontements entre la police et les partisans de l'opposant Ousmane Sonko, visé par des accusations de viol et dont l'arrestation mercredi répond selon eux à des motivations politiques.

"Nous appelons les autorités sénégalaises à respecter la liberté de réunion pacifique dans tout le pays", a déclaré la directrice régionale d'Amnesty, Samira Daoud.

Ousmane Sonko, ancien inspecteur des impôts de 46 ans, arrivé troisième à l'élection présidentielle de 2019 avec 15% des voix, bénéficie d'un large soutien parmi la jeunesse sénégalaise.

L'opposant a été arrêté mercredi pour "trouble à l'ordre public" à la suite de manifestations de soutien à travers le pays.

Une employée d'un salon de beauté l'a accusé de viol le mois dernier. Il a été convoqué pour comparaître après la levée de son immunité parlementaire la semaine dernière.

Ousmane Sonko a accusé le gouvernement du président Macky Sall d’être à l’origine de la plainte pour viol afin de l’affaiblir.

(Bureau de Dakar, version française Anait Miridzhanian)