La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 976,03
    -182,81 (-0,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Ryanair profite de l'envolée du trafic et renoue avec les bénéfices

Les signaux sont au vert cette fois-ci pour Ryanair. La compagnie aérienne irlandaise a renoué avec les bénéfices pour son premier trimestre décalé grâce à l'envolée du trafic, affichant un résultat positif de 170 millions d'euros après impôts contre une perte nette de 273 millions un an plus tôt. Le trafic a été multiplié par plus de cinq sur un an, à 45,5 millions de passagers transportés. Mais le résultat reste encore nettement inférieur aux 243 millions d'euros de bénéfice nets publiés par la compagnie pour son premier trimestre 2019/2020, soit avant la pandémie, à cause notamment de prix des billets plus faibles.

"Alors que le trafic s'est fortement redressé", rebondissant même au-delà de ses niveaux pré-pandémie, "l'invasion de l'Ukraine par la Russie en février à pesé sur les réservations et les tarifs" lors des vacances de Pâques, a déploré le patron de la compagnie "low cost", Michael O'Leary, cité dans un communiqué. La compagnie précise être "protégée contre la montée en flèche du coût du carburant", tiré notamment par la guerre en Ukraine, car elle a couvert 80% de ses achats de kérosène pour l'exercice en cours. Mais la reprise du transport aérien "reste fragile" et si le taux de vaccination contre le Covid, élevé en Europe, est source d'espoir, "nous ne pouvons ignorer le risque de nouveaux variants" à l'automne prochain, prévient la compagnie, encore échaudée par l'apparition d'Omicron en novembre dernier.

En raison d'une accumulation d'incertitudes tant sanitaires (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bourse : Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft… les résultats vont-ils surprendre ?
L'opérateur de satellites Eutelsat pourrait fusionner avec OneWeb
Plastic Omnium augmente ses ventes malgré les difficultés de l'industrie automobile
Une ancienne ceinture de Mohamed Ali vendue à un prix faramineux
Off&away, l'occasion de passer un week-end à prix cassé dans un hôtel d'exception

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles