La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 442,63
    -1 762,91 (-4,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Du rouge en vue en Europe, les craintes sur le variant Delta pèsent

·4 min de lecture
DU ROUGE EN VUE EN EUROPE, LES CRAINTES SUR LE VARIANT DELTA PÈSENT

par Blandine Henault

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en légère baisse mardi à l'ouverture, rattrapées par les inquiétudes concernant la propagation du variant Delta du coronavirus qui pourrait menacer les perspectives de reprise de l'économie mondiale.

Les contrats à terme signalent une baisse de 0,15% pour le Dax à Francfort, de 0,11% pour le FTSE à Londres et de 0,17% pour l'EuroStoxx 50.

De premières indications disponibles donnent par ailleurs le CAC 40 parisien en baisse de 0,12% à l'ouverture.

Les indices européens ont fini en hausse lundi, le Stoxx 600 ayant même inscrit un record en séance, grâce notamment aux résultats d'entreprises et aux progrès réalisés aux Etats-Unis sur le plan d'investissement dans les infrastructures.

Mais les inquiétudes sur la propagation du très contagieux variant Delta dans plusieurs régions du monde, et notamment en Chine, ont pesé à Wall Street et pénalisent aussi la tendance en Asie.

"Des millions de personnes sont confinées en Chine à la suite de la pire épidémie depuis le début de la crise du COVID et, compte tenu des risques pour les chaînes d'approvisionnement, cela pourrait avoir un effet plus important sur l'économie mondiale", observe Elizabeth Tian, directrice des solutions de produits dérivés sur actions chez Citigroup.

La faiblesse des rendements obligataires américains, avec un taux à 10 ans tombé à 1,15% lundi, alimente également la nervosité des investisseurs, de même que les velléités de réglementation de Pékin dans plusieurs secteurs comme la technologie et l'éducation.

Bien que le marché soit entré dans sa traditionnelle période de torpeur du mois d'août, les opérateurs de marché toujours présents ne manqueront pas de suivre attentivement les quelques rendez-vous importants de la semaine tels que l'enquête du cabinet ADP sur l'emploi aux Etats-Unis mercredi, prélude au rapport officiel qui sera publié vendredi, sans oublier la réunion de la Banque d'Angleterre jeudi.

LES VALEURS A SUIVRE :

Sanofi pourrait être entouré alors que le groupe a confirmé une offre d'achat de 3,2 milliards de dollars sur la firme biotechnologique américaine Translate Bio.

Des publications de résultats sont aussi au programme avec Société générale, Stellantis et BP à Londres.

A WALL STREET

L'indice Dow Jones a cédé lundi 0,28%, à 34.838,16 points, le S&P-500 a reculé de 0,18%, à 4.387,16 points tandis que le Nasdaq Composite a grappillé de son côté 0,06% à 14.681,07 points.

Les futures sur les trois indices laissent entrevoir toutefois une hausse de 0,2% à 0,3% à l'ouverture mardi, ce qui pourrait soutenir la tendance en Europe.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo recule de 0,61% à l'approche de la clôture, pénalisée par les inquiétudes sur la hausse des cas de contaminations au coronavirus et par le repli des éditeurs de jeux vidéos après qu'un média chinois a qualifié les jeux en ligne d'"opium spirituel", faisant craindre que le secteur soit le prochain concerné par un changement réglementaire.

A Hong Konk, le géant Tencent Holdings chute de 5,18%, ce qui pénalise l'indice Hang Seng (-0,07%).

L'indice CSI 300 parvient à rester quasiment stable grâce à la progression des valeurs pharmaceutiques, portées par le regain épidémique en Chine continentale.

TAUX/CHANGES

Le rendement des Treasuries à dix ans évolue sans grand changement, à 1,1821%, après un creux à 1,151% lundi à la suite de l'annonce d'un indice ISM manufacturier au plus bas niveau depuis janvier aux Etats-Unis.

Le dollar est tiraillé entre l'effet pénalisant de la faiblesse des rendements obligataires et l'attrait de son caractère refuge sur fond de craintes sur l'économie. Il est pratiquement inchangé face à un panier de devises de référence.

L'euro avance légèrement face au billet vert, à 1,1875.

PÉTROLE

Les cours du brut ont effacé leurs gains initiaux mardi, les préoccupations relatives à la pandémie et au ralentissement de l'activité manufacturière dans plusieurs marchés clés pesant sur le sentiment de marché.

Le baril de Brent est inchangé à 72,89 dollars et celui du brut léger américain (WTI) est également stable, à 71,26 dollars.

PAS D'INDICATEUR ÉCONOMIQUE MAJEUR À L'AGENDA DU 3 AOÛT

(Reportage Blandine Hénault, édité par Jean-Michel Bélot)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles