La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 300,44
    -48,69 (-0,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Les mesures que Macron pourrait faire passer grâce aux Républicains à l'Assemblée

Les Républicains (LR) sont dans les cordes, mais pas totalement KO. Côté pile : à l’issue du second tour des législatives, dimanche 19 juin, le parti de Christian Jacob perdra son statut de premier groupe d’opposition à l’Assemblée, et plusieurs dizaines de sièges de députés. Côté face : cet affaiblissement numérique peut être contrebalancé par une influence retrouvée dans l’hémicycle.

En effet, si la majorité absolue des 289 sièges échappe à la coalition présidentielle Ensemble !, dimanche prochain, ce qui est probable selon les sondages, Emmanuel Macron aura besoin d’alliés pour appliquer son programme. Sur les grands dossiers économiques, Les Républicains paraissent tout désignés.

Habituel partisan d’une ligne sans concession face à Macron, le président des Républicains Christian Jacob - non-candidat à sa réélection en Seine-et-Marne - a opportunément adouci le ton au soir du premier tour des législatives : “Nous voterons les textes quand ils seront constructifs, nous nous opposerons durement quand cela ne sera pas le cas”, a-t-il fait savoir sur France 2, comme pour se démarquer de la guérilla parlementaire à laquelle se préparent la Nupes et le Rassemblement national (RN).

Dans le détail, plusieurs réformes portées par Emmanuel Macron devraient logiquement susciter l’adhésion des futurs députés LR. Le report progressif de l’âge légal de départ à la retraite de 62 à 65 ans, mesure phare du président réélu, est l’une d’entre elles. Impopulaire chez les Français, cette mesure (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Cet hôpital privé va offrir une très belle prime aux nouvelles infirmières
Covid-19 : face à Omicron, un nouveau vaccin de Pfizer ?
Voici les députés qui ont employé le plus d'assistants parlementaires
Pétrole : la demande devrait dépasser les niveaux pré-Covid, prévient l’AIE
Travail : vos droits face à la canicule, mauvaise nouvelle pour les emprunteurs immobiliers… Le flash éco du jour

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles