La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 783,90
    +21,20 (+1,20 %)
     
  • BTC-EUR

    41 760,51
    -8 861,82 (-17,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

Retraite : 2 Français sur 3 craignent une faillite rapide du système

·1 min de lecture
Une retraité inquiète
Une retraité inquiète

Réformera ? Réformera pas ? A sept mois de la fin du quinquennat d'Emmanuel Macron, la question d'une réforme du régime de retraite par répartition reste en suspens, même si elle paraît de plus en plus improbable. En attendant, l'argumentaire alarmiste déployé par le gouvernement pour justifier un tel projet est bien arrivé jusqu'aux oreilles des Français.

Selon une étude publiée ce mardi par le Cercle de l'Epargne, en partenariat avec Amphitea et AG2R La Mondiale (1), les deux tiers des sondés (64% précisément, sont convaincus que sans réforme, notre système de retraite risque de faire faillite d'ici à quelques années. Ce sont les plus jeunes (69%) et les plus âgés (70%) qui sont les plus inquiets.

Une majorité contre le recul de l'âge de départ

Pourtant, et c'est tout le paradoxe, les Français sont majoritairement opposés aux pistes explorées par l'exécutif. Le report de l'âge de la retraite à 64 ans ne convainc que 29% des sondés, l'allongement de la durée de cotisation seulement 20%. Même la mise en place d'un système unique de retraite ne sucite plus l'adhésion qu d'une minorité : 47%, contre 53% en février 2019. Seules les personnes déjà à la retraite, donc non concernées, y sont majoritairement favorables (68%). Enfin, les rangs de ceux qui souhaitent le statu quo grossissent : ils sont désormais 21%, contre 13% il y a deux ans et demi.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Faillite du fournisseur : peut-on me couper le gaz et l'électricité ?
- Prêt immobilier : une nouveauté stratégique pour comparer l'assurance emprunteur
- Crédit immobilier : les 3 menaces qui pèsent sur les taux bas

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles