La bourse ferme dans 7 h 50 min
  • CAC 40

    6 610,92
    -39,99 (-0,60 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 131,67
    -33,81 (-0,81 %)
     
  • Dow Jones

    34 869,37
    +71,37 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1681
    -0,0021 (-0,18 %)
     
  • Gold future

    1 741,60
    -10,40 (-0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    35 915,79
    -1 885,05 (-4,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 038,31
    -63,21 (-5,74 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,08
    +0,63 (+0,83 %)
     
  • DAX

    15 485,08
    -88,80 (-0,57 %)
     
  • FTSE 100

    7 049,01
    -14,39 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 969,97
    -77,73 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 443,11
    -12,37 (-0,28 %)
     
  • Nikkei 225

    30 183,96
    -56,10 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    24 536,02
    +327,24 (+1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3679
    -0,0025 (-0,19 %)
     

Rentrée des classes: Le Pen dénonce "la violence tranquille" des annonces de Blanquer

·1 min de lecture
La présidente du Rassemblement National Marine Le Pen à Bordeaux le 19 mai 2021 - Philippe LOPEZ © 2019 AFP
La présidente du Rassemblement National Marine Le Pen à Bordeaux le 19 mai 2021 - Philippe LOPEZ © 2019 AFP

Le ministère de l'Éducation nationale a dévoilé, ce mercredi, le protocole sanitaire qui sera mis en place à la rentrée dans les collèges et les lycées. Un protocole en partie présenté ce mercredi matin par Jean-Michel Blanquer, sur Franceinfo, et témoignant d'une "violence tranquille", a dénoncé Marine Le Pen sur Twitter.

"La violence tranquille des annonces de M. Blanquer, qui envisage l’exclusion des élèves mineurs non-vaccinés des sorties scolaires entre autres, est juste révoltante. Comment peut-on même songer à faire cela?", a critiqué la présidente du Rassemblement national (RN) sur le réseau social.

Quatre scénarios à l'école

Elle fait référence à l'une des mesures annoncées par l'ancien directeur de l'ESSEC, à savoir que si un cas de contamination est recensé dans une classe, les élèves non-vaccinés devront poursuivre les cours à distance durant 7 jours, tandis que les élèves vaccinés pourront rester en présentiel.

Quatre scénarios ont été préparés par le ministère de l'Éducation nationale, en fonction du degré de circulation du virus. Jean-Michel Blanquer a, par ailleurs, de nouveau refusé l'idée d'imposer un pass sanitaire pour entrer à l'école et la vaccination obligatoire pour les enseignants, comme elle l'est pour certaines professions.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles