Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,10 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    54 956,77
    +1 249,49 (+2,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 251,36
    +52,79 (+4,40 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,58 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2989
    +0,0074 (+0,58 %)
     

Remboursement de la carte imagine R : un gros changement suscite la colère

Nicolas Sandanassamy/Capital

Ce lundi 17 juin, le groupe socialiste du Val-de-Marne dénonce le choix de la majorité qui s’apprête à soumettre au vote, d’après eux, «la suppression du remboursement de la carte Imagine’R pour tous les étudiants et pour les lycéens non boursiers», à l’occasion du prochain Conseil départemental du 24 juin. Le forfait Imagine R est réservé aux élèves ou étudiants résidant en Île-de-France. Il est délivré gratuitement pour la première fois. Dans un communiqué, relayé par nos confrères d’Actu Paris, les socialistes ont dénoncé «une décision incompréhensible».

Ils ont également pointé du doigt une «casse sociale récurrente» de la part de la majorité qui s’attaque «par de nombreuses décisions aux acquis de solidarité que la gauche avait mis en œuvre» au cours des précédentes mandatures. Selon eux, la mesure poussée par la majorité n’aurait fait l’objet d’aucune «transparence budgétaire». De plus «aucun chiffrage n’a été communiqué aux élus départementaux», toujours selon eux. D’après le Nouveau Front populaire, elle coûtera 187,20 euros de plus par an et par enfant.

«Le groupe socialiste dénonce cette attaque envers le pouvoir d’achat des jeunes Val-de-Marnais et de la classe moyenne, dont une grande majorité des familles seront pénalisées par cette punition qui leur est infligée par l’exécutif», déplore le groupe socialiste au Conseil départemental du Val-de-Marne. Même son de cloche du côté du député sortant de la 3e circonscription du département Louis Boyard. En effet, ce dernier (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

EasyJet annonce des destinations à petit prix à partir de Roissy
4300 euros par mois pour un «français moyen» : la sortie d’un député macroniste fait réagir
Vente de colis perdus : ce couple a-t-il mis la main sur une Rolex ?
Retour de l'ISF : le Nouveau Front populaire veut doubler ses recettes à 15 milliards d’euros
Plus de 2 milliards d’euros : les dépenses sociales des départements ont explosé en 2023