La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 847,01
    -199,23 (-0,66 %)
     
  • Nasdaq

    12 092,24
    +55,46 (+0,46 %)
     
  • Nikkei 225

    26 296,86
    +131,27 (+0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,1918
    +0,0021 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    26 669,75
    +81,55 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    15 899,05
    -104,68 (-0,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    375,48
    +4,96 (+1,34 %)
     
  • S&P 500

    3 627,12
    -8,29 (-0,23 %)
     

Recylex S.A. - Résultats Annuels 2019

RECYLEX SA
·21 min de lecture

Recylex S.A. (Euronext Paris : FR0000120388 - RX) publie ce jour ses résultats financiers consolidés pour l’exercice 2019, arrêtés par le Conseil d’administration lors de sa réunion du 22 octobre 2020.
Pour plus de détails, le Rapport Financier Annuel 2019, déposé ce jour auprès de l’Autorité des Marchés Financiers, peut être consulté sur le site internet de la société www.recylex.eu (Rubrique Finance - Publications).

  1. Contexte de l’arrêté des comptes annuels 2019

A l’instar des comptes consolidés et sociaux 2018 , l’arrêté des comptes 2019 est caractérisé par les incertitudes qui pèsent toujours sur la continuité d’exploitation de la société et sur la réalisation des hypothèses structurant son plan financier3, qui ont été prises pour arrêter les comptes consolidés et sociaux 20191. La continuité d’exploitation de Recylex S.A. dépend de la réalisation de plusieurs hypothèses structurantes3 portant non seulement sur la poursuite de l’activité commerciale avec Weser-Metall GmbH, sur la restructuration de la dette financière et non financière de Recylex S.A. mais aussi sur la vente d’actifs non-opérationnels.

N’étant pas en mesure d’apprécier la réalisation ou non des hypothèses et éléments retenus, ni l’issue des actions en cours structurant le plan financier de Recylex S.A., les Commissaires aux comptes ont, en application de leurs normes professionnelles, formulé une impossibilité de certifier les comptes consolidés et sociaux 2019 pour multiples incertitudes en lien avec la continuité d’exploitation. Recylex S.A. précise toutefois qu’il ne s’agit pas d’un refus de certification.

Pour rappel2, suite à la mise en place le 15 mai 2020 des procédures d’insolvabilité de droit allemand par l’ensemble des sociétés qui constituaient son sous-groupe allemand, Recylex S.A. a perdu définitivement le contrôle de ces entités, ce qui a entraîné par voie de conséquence la déconsolidation de l'ensemble du périmètre allemand en 2020. Cet évènement a donc été traité en évènement post cloture pour les besoins de l’établiseement des comptes consolidés 2019.

La suspension de la cotation de l’action reste maintenue jusqu’à ce que Recylex soit en mesure de communiquer de manière fiable sur ses perspectives de continuité d'exploitation.

  1. Information financière au 31 décembre 2019

Dans le cadre de la restructuration de la dette du sous-groupe allemand, le Groupe avait initié en 2019 une démarche de cession des entités PPM Pure-Metal GmbH et Norzinco GmbH. En application de la norme IFRS 5, les données financières liées à ces sociétés font l’objet d’une présentation distincte en « activités abandonnées »4 dans les comptes consolidés 2019.
Toutefois, afin d’assurer la comparaison des données financières au 31 décembre 2019 avec celles au 31 décembre 2018, les données financières 2018 ci-après «Au 31/12/2018 retraité IFRS 5 » sont également présentées en application de la norme IFRS 5 .

Par ailleurs, afin de permettre une appréciation des chiffres consolidés 2019 dans le contexte du nouveau périmètre du Groupe2 après la mise en place des procédures d’insolvabilité et la perte de contrôle des entités allemandes intervenue en mai 2020, certains aggrégats clés de l’information financière 2019 du Groupe Recylex ont été présentés en « Pro Forma », en excluant ces entités.

Données financières consolidées :

en millions d'euros

Au 31/12/2019

Au 31/12/2018 retraité IFRS 5

Variation 2019 / 2018 retraité IFRS 5

Pro Forma au
31/12/2019

Chiffre d’affaires (IFRS)

237,4

283,4

-46,0

72,8

EBITDA5

(26,6)

(12,8)

-13,8

(0,6)

EBITDA5 retraité6

(15,8)

2,7

-18,5

10,4

Résultat Opérationnel Courant (IFRS)

(38,5)

(20,0)

-18,5

(2,4)

Résultat Opérationnel Courant retraité6

(28,5)

(5,4)

-23,1

7,6

Résultat des activités abandonnées

(15,4)

(0,04)

-15,3

-

Résultat net (IFRS)

(84,3)

(78,7)

-5,6

(2,5)

en millions d'euros

Au 31 décembre 2019

Au 31 décembre 2018

Variation 2019/2018

Pro Forma au
31 décembre 2019

Trésorerie et équivalents de trésorerie

9,1

6,4

+2,7

5,2

Trésorerie nette7

(5,9)

(7,4)

+1,5

5,2

Capitaux propres

(168,7)

(79,7)

-89,0

-

Endettement net

174,5

117,5

+57,0

47,7

Le Résultat Opérationnel Courant 2019 s’est soldé par une perte de 38,5 millions d’euros comparativement à une perte de 20,0 millions d’euros en 2018. Cette dégradation s’explique principalement par :

  • Le repli du Résultat Opérationnel Courant du segment Plomb dont la perte atteint 29,4 millions d’euros, contre une perte de 24,3 millions d’euros en 2018. Dans un contexte de baisse du cours du Plomb exprimé en euros et d’une stagnation des conditions commerciales, cette dégradation de la performance résulte principalement de :

    • Une augmentation des coûts variables et des coûts fixes suite à la mise en production du four de réduction,

    • Une disponibilité et une cadence d’enfournement du four principal encore en dessous des objectifs et des performances techniques historiques (avant raccordement du four de réduction) malgré une sensible amélioration observée en fin d’année suite aux investissements réalisés lors de l’arrêt de maintenance de novembre 2019,

    • La baisse des volumes de l’activité de traitement des batteries usagées impactant le résultat opérationnel courant ;

  • La forte diminution du Résultat Opérationnel Courant du segment Zinc à 2,9 millions d’euros contre 12,2 millions d’euros en 2018, résultant de la forte sensibilité du segment à la baisse du cours du zinc sur l’exercice (-8%) et de la forte détérioration des conditions commerciales par rapport à l’année précédente ;

  • La diminution du Résultat Opérationnel Courant du Segment Plastique qui s’est établi à -1,0 million d’euros comparé à -0,7 million d’euros en 2018.

Le Résultat Net de l’exercice 2019 affiche une perte nette de 84,3 millions d’euros et se compose comme suit :

  • Une perte opérationnelle courante à hauteur de 38,5 millions d’euros ;

  • Un solde négatif des autres produits et charges opérationnels pour 23,2 millions d’euros sous l’effet d’une dépréciation d’actifs de 22,7 millions d’euros (dont 11,9 millions d’euros pour Weser-Metall GmbH et 5,9 millions d’euros pour Harz-Metall GmbH) ;

  • La quote-part du résultat des sociétés mises en équivalence à hauteur de +6,7 millions d’euros ;

  • Une charge financière nette de 14,0 millions d’euros (contre une charge de 10,9 millions d’euros en 2018) qui se compose :

    • Des charges d’intérêt à hauteur de 12,2 millions d’euros, en augmentation de 2,2 millions d’euros par rapport à 2018 liée à la hausse de l’endettement financier ;

    • D’une charge de 1,8 million d’euros pour les autres produits et charges financiers essentiellement au titre de coûts d’affacturage pour 0,9 million d’euros ainsi que d’une perte nette de change de 0,3 million d’euros ;

  • Le résultat des activités abandonnées4 représentant une perte de 15,4 millions d’euros et correspondant au résultat net des entités Norzinco GmbH et PPM Pure-Metal GmbH, classées en activités abandonnées en application de la norme IFRS 5.

  1. Faits marquants de l’exercice 2019

Il est rappelé que Recylex S.A. a publié le 13 février 2020 son communiqué de presse sur le chiffre d’affaires consolidé au 31 décembre 2019.

Dans un contexte de performance financière fortement dégradée, le sous-groupe allemand n’avait pas pu atteindre son objectif financier au 31 décembre 2018, tel que défini dans le contrat de financement conclu en décembre 2016 et révisé en septembre 2018, ni pu honorer l’échéance de remboursement au 31 décembre 2018 et avait sollicité à plusieurs reprises en 2018 ses partenaires financiers afin d’obtenir des renonciations aux droits de résiliation (« waiver ») de ces derniers.
Le Groupe a poursuivi tout au long de l’année 2019 et sur le début de l’année 2020 les discussions avec les partenaires financiers afin de restructurer la dette du sous-groupe allemand8. Les principaux développements sont détaillés dans les notes 1 et 39 des annexes aux comptes consolidés 2019 qui présentent l’évolution de la situation financière du sous-groupe allemand ainsi que les évènements postérieurs à la clôture au 31 décembre 2019, dont l’ouverture des procédures d’insolvabilité des filiales allemandes du Groupe en mai 2020.

  1. Activité et résultat par segment au 31 décembre 2019

4.1 Évolution des cours des métaux en euros au 31 décembre 2019

En euros par tonne

Moyenne au
31/12/2019

Moyenne au
31/12/2018

Variation
(%)

Cours du plomb

1 787

1 895

-6%

Cours du zinc

2 274

2 468

-8%

Parité €/$

1,1195

1,1810

-5%

Source : London Metal Exchange.

4.2 Résultats par segment au 31 décembre 2019

Segment Plomb (83% du chiffre d’affaires consolidé)

en millions d'euros

Au 31/12/2019

Au 31/12/2018

Variation 2019/2018

Pro Forma au
31/12/2019

Chiffre d’affaires (IFRS)

195,9

236,2

-40,3

61,6

Résultat Opérationnel Courant (IFRS)

(29,4)

(24,3)

-5,1

1,3

Résultat Opérationnel Courant retraité6

(29,5)

(24,1)

-5,4

1,3

La production de plomb a atteint 105 300 tonnes en 2019, contre 104 600 tonnes en 2018, soit une très légère progression de 0,7% dans un contexte de réduction des approvisionnements en batteries tout au long de l’année 2019. Au 31 décembre 2019, le Groupe a ainsi recyclé 102 700 tonnes de batteries au plomb usagées, par rapport à 112 900 tonnes pour la même période de 2018 soit une baisse de 9%.

Pour rappel, le 29 décembre 2018 le four principal (BSF) de la fonderie de Nordenham avait été arrêté suite à la constatation d’une usure avancée des briques réfractaires liée à son changement de mode de fonctionnement depuis sa connexion avec le nouveau four de réduction et aux difficultés techniques qui en ont résulté. La décision avait été prise d’avancer partiellement au mois de janvier 2019 le grand arrêt de maintenance programmé, prévu initialement à la fin du second trimestre 2019. La production de plomb des deux fours combinés de la fonderie de Weser-Metall GmbH a repris le 22 janvier 2019. Tout au long des trois premiers trimestres 2019, la disponibilité et la cadence d’enfournement du four principal étaient encore en dessous des objectifs et des performances techniques historiques (avant raccordement au four de réduction). En novembre 2019, un arrêt de 11 jours a été opéré pour réparations et pour implémenter des mesures d’amélioration techniques. La performance technique du four principal en décembre 2019 et en début d’année 2020 a pu ainsi être sensiblement améliorée.

Pour l’exercice 2019 le segment Plomb a enregistré une perte opérationnelle courante de 29,4 millions d’euros, comparativement à une perte de 24,3 millions d’euros en 2018 :

  • Dans un contexte de baisse du cours du plomb, de stagnation des conditions commerciales et d’une augmentation des coûts variables et fixes suite à la mise en production du four de réduction et des opérations de maintenance du four principal, la fonderie de Nordenham a enregistré une forte perte opérationnelle courante de l’ordre de 29,8 millions d’euros ;

  • La baisse des volumes de l’activité de recyclage des batteries au plomb usagées a eu pour conséquence de générer un résultat opérationnel courant presque à l’équilibre (à 0,4 million d’euros), en repli par rapport à un bénéfice de 3,9 millions d’euros en 2018.

Dans ce contexte, compte tenu des performances ainsi que des perspectives moins favorables pour ce segment, le Groupe a procédé à une dépréciation complémentaire d’actifs à hauteur de 17,4 millions d'euros.

Segment Zinc (10% du chiffre d’affaires consolidé[SI1] )

en millions d'euros

Au 31/12/2019

Au 31/12/2018 retraité
IFRS 5

Variation 2019 / 2018 retraité IFRS 5

Pro Forma au 31/12/2019

Chiffre d’affaires (IFRS)

23,6

30,0

-6,4

NA

Chiffre d’affaires retraité6

44,2

55,3

-11,1

20,6

Résultat Opérationnel Courant (IFRS)

2,9

12,2

-9,3

NA

Résultat Opérationnel Courant retraité6

12,9

26,6

-13,7

10,0

Avec 172 400 tonnes de poussières d’aciéries électriques traitées (contre 180 500 tonnes en 2018), la production totale d’oxydes Waelz du Groupe (Harz-Metall GmbH et Recytech S.A.) s’est élevée à 73 030 tonnes au 31 décembre 2019, en repli de seulement 2% par rapport à 2018 malgré une base de comparaison défavorable (Harz-Metall GmbH ayant opéré un grand arrêt de maintenance programmé en 2019, contre aucun arrêt en 2018).

Le Résultat Opérationnel Courant de ce segment s’est soldé par un bénéfice de 2,9 millions d’euros contre un bénéfice de 12,2 millions d’euros en 2018 (retraité IFRS 5). Le segment Zinc a vu sa performance économique se dégrader par rapport à 2018, en raison de la baisse du cours du zinc, de la forte sensibilité de ses résultats au cours du zinc dans l’activité de recyclage des poussières, et de conditions commerciales fortement détériorées.

La production d’oxydes de zinc de Norzinco GmbH a atteint 22 000 tonnes au 31 décembre 2019, en baisse de 10%, notamment en raison de la défaillance d’un client majeur et d’opérations de maintenance plus importantes qu’en 2018. Impacté par la baisse des volumes ainsi que par l’augmentation des coûts fixes et variables, le résultat de Norzinco GmbH n’est plus inclus dans le résultat opérationnel courant du segment Zinc et fait désormais partie de l’agrégat « résultat des activités abandonnées »4 en application de la norme IFRS 5.

Segment Métaux Spéciaux

Le chiffre d’affaires du segment Métaux Spéciaux n’est plus inclus dans le chiffre d’affaires consolidé du Groupe suite à l’application de la norme IFRS 5 (voir paragraphe 2). Il est inclus dans l’agrégat « résultat net des activités abandonnées »4.
Le chiffre d’affaires s’est élevé à 16,4 millions d’euros pour l’exercice 2019, comparé à 19,2 millions d’euros en 2018. Malgré une bonne performance au premier trimestre 2019, l’activité a été marquée par un fort ralentissement de la demande pour plusieurs métaux lors des trimestres suivants, principalement pour l’Arsenic et le Germanium qui sont les principaux contributeurs du segment.

Le résultat opérationnel courant de cette activité se solde par une perte de 4,7 millions d’euros en 2019 contre une résultat positif de 0,2 million d’euros en 2018. L’activité concernée étant classée comme « activité abandonnée » conformément à la norme IFRS 5, ce résultat n’est plus inclus dans le résultat opérationnel courant du Groupe mais fait désormais partie de l’agrégat « résultat des activités abandonnées ».

Segment Plastique (5% du chiffre d’affaires 2019)

en millions d'euros

Au 31/12/2019

Au 31/12/2018

Variation 2019/2018

Pro Forma au
31/12/2019

Chiffre d’affaires consolidé

12,1

12,9

-0,8

11,2

Résultat Opérationnel Courant (IFRS)

(1,0)

(0,7)

-0,3

(0,4)

En 2019, le chiffre d’affaires du segment Plastique a atteint 12,1 millions d’euros, en repli de 6% par rapport à 2018. La production de polypropylène recyclé du Groupe s’est élevée à 12 500 tonnes, stable par rapport à 2018.
L’activité demeure fortement pénalisée par la moindre compétitivité des matières recyclées par rapport au polypropylène vierge et par la faiblesse de la demande du secteur automobile.

Pour ces raisons, le résultat opérationnel courant du segment se solde par une perte de 1,0 million d'euros en 2019 contre une perte de 0,7 million d'euros en 2018.

  1. Flux de trésorerie et structure financière

Les flux de trésorerie sur opérations courantes générées par les activités industrielles du Groupe ont été négatifs en 2019 à hauteur de 29,6 millions d’euros, comparé à un flux positif de 4,3 millions d’euros en 2018. Cette dégradation s’explique principalement par :

  • La baisse significative de l’EBITDA généré par le segment Zinc (-13,0 millions d’euros) et de celui du segment Métaux Spéciaux (-4,1 millions d’euros) ;

  • L’augmentation des coûts liés à la restructuration financière du sous-groupe allemand (2,3 millions d’euros) ;

En 2019, les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles ont également été négatifs à hauteur de 27,9 millions d’euros contre un flux positif de 7,1 millions d’euros en 2018. Ce flux déficitaire inclut en plus du flux de trésorerie sur opérations courantes précité notamment :

  • Les dividendes en provenance des sociétés mises en équivalence pour 9,3 millions d’euros (en recul de 1,1 million d’euros) ;

  • Les dépenses de réhabilitation des sites arrêtés, principalement la poursuite des travaux de réhabilitation du site de l’Estaque, pour 5,0 millions d’euros ;

  • Les paiements pour 1,4 million d’euros à la Commission européenne conformément au plan de paiement de l’amende infligée le 8 février 2017.

Les flux de trésorerie des activités d'investissement se sont élevés en 2019 à -15,9 millions d’euros, contre -25,1 millions d’euros en 2018, et sont principalement constitués :

  • Des dépenses d’investissement dans la fonderie de plomb de Weser-Metall GmbH pour 7,9 millions d’euros afin d’améliorer ses performances techniques,

  • Des investissements pour Harz-Metall GmbH (segment Zinc) dans des installations de filtrage (« regenerative thermal oxidation » RTO) à hauteur de 2,5 millions d’euros et des investissements dans les infrastructures du site pour 1,0 million d’euros,

  • Des investissements effectués par PPM Pure Metals GmbH pour 1,5 million d’euros essentiellement dans le domaine de l’arsenic,

  • Des investissements effectués par Recylex S.A. à hauteur de 1,4 million d’euros dans le renouvellement des équipements des usines de recyclage des batteries au plomb usagées.

Le flux de trésorerie provenant des activités de financement s’est élevé à 45,5 millions d’euros en 2019 contre 20,1 millions d’euros en 2018, et comprend principalement :

  • L’obtention de financements pour un montant total de 57,5 millions d’euros composé de l’utilisation d’un financement-relais de 40,7 millions d’euros et d’un emprunt complémentaire de 16,8 millions d’euros obtenu auprès de Glencore International AG,

  • Le paiement des intérêts financiers aux banques et à Glencore international AG à hauteur de 10,8 millions d’euros dans le cadre du financement du périmètre allemand de 2016.

Il en ressort une situation nette de trésorerie du Groupe d’un montant de -5,9 millions d’euros au 31 décembre 2019, contre -7,4 millions d'euros au 31 décembre 2018. La trésorerie brute du Groupe est en légère progression, à 9,1 millions d’euros au 31 décembre 2019 contre 6,4 millions d’euros au 31 décembre 2018.
Au 31 décembre 2019, le Groupe a utilisé la totalité des lignes de crédit disponibles, soit un montant global de 15,0 millions d'euros (contre 13,8 millions d'euros au 31 décembre 2018).

L’endettement financier net du Groupe a atteint 174,5 millions d’euros au 31 décembre 2019 contre 117,5 millions d’euros au 31 décembre 2018. Cette augmentation s’explique principalement par :

  • L’utilisation d’un financement relais de 40,7 millions d’euros obtenu auprès de Glencore International AG en février 2019 (le montant initial de ce financement relais était de 10,0 millions d’euros puis a été successivement augmenté entre avril et juin 2019 à 27,0 millions d’euros et puis à 40,7 millions d’euros en novembre et décembre 2019),

  • L’utilisation d’un emprunt complémentaire mis en place en juillet 2019 pour 16,8 millions d’euros auprès de Glencore International AG.

Les capitaux propres consolidés au 31 décembre 2019 se sont établis à -168,7 millions d’euros contre -79,7 millions d’euros au 31 décembre 2018. Cette détérioration des capitaux propres s’explique principalement par la perte nette de l’exercice 2019 à hauteur de 84,3 millions d’euros ainsi que par les écarts actuariels sur les engagements de retraite comptabilisés en capitaux propres au cours de l’exercice à hauteur de 4,7 millions d’euros.

  1. Point sur les procédures judiciaires en cours concernant Recylex S.A.3

Le document récapitulatif des procédures concernant Metaleurop Nord S.A.S. et Recylex S.A., mis à jour le 26 octobre 2020, est disponible sur l’espace Finance du site Internet du Groupe Recylex.

  1. Agenda financier prévisionnel

L’Assemblée générale des actionnaires appelée à statuer sur les comptes annuels et consolidés 2019 se tiendra le 16 décembre 2020, selon des modalités qui seront précisées ultérieurement en fonction des mesures de restrictions toujours en vigueur en lien avec la pandémie de SARS-CoV-2.

Prochaine publication : Information financière au 30 septembre 2020, le jeudi 5 novembre 2020 (après bourse).

1 L’arrêté ainsi que la publication des comptes consolidés et sociaux 2019 avaient été reportés jusqu’alors, en raison de l’absence de perspectives sur la continuité d’exploitation du Groupe dans un contexte de discussions avec les partenaires financiers du sous-groupe allemand en vue de restructurer la dette liée au financement de décembre 2016. Ces discussions ont pris fin en mai 2020 avec la mise en place des procédures d’insolvabilité pour les entités allemandes. Voir 2 ci-après.

2 Voir les communiqués de presse 14 mai 2020 et 20 mai 2020. Les principaux impacts pour Recylex S.A. de l’ouverture des procédures d’insolvabilité au niveau des entités du sous-groupe allemand, tels qu’identifiés au 14 mai 2020, ont été décrits dans le communiqué de presse de Recylex du 14 mai 2020.

3 Voir notamment le communiqué de presse du 23 septembre 2020. Ces hypothèses et facteurs sont détaillés dans la note 39 des annexes aux comptes consolidés 2019 et dans la note « Évènements postérieurs à la clôture » des comptes sociaux 2019.

4 Ces entités ont été classées en activités abandonnées au sens de la norme, ce qui entraîne le classement, à la clôture de l’exercice 2019, des actifs et passifs liés sur des lignes distinctes du bilan « actifs / passifs liés détenus en vue de la vente » ainsi que la présentation du résultat de ces activités sur une ligne distincte du compte de résultat consolidé « Résultat des activités abandonnées ». Voir la note 40 des annexes aux comptes consolidés 2019.

5 Résultat Opérationnel Courant avant amortissements, provisions et pertes de valeur (indicateur non-IFRS).

6 Pour évaluer la performance du segment Plomb, le Groupe utilise dans son reporting interne la méthode LIFO ou « Last In First Out » (non admise par les normes IFRS) pour évaluer les stocks de la fonderie de plomb de Nordenham. Pour évaluer la performance du segment Zinc, le Groupe communique également des données financières retraitées incluant la part de Recytech S.A. (détenue à 50%), en intégration proportionnelle, bien que cette méthode ne soit pas admise par les normes IFRS. Voir Note 19 de l’annexe aux comptes consolidés 2019.

7 Trésorerie nette des lignes de crédits utilisées.

8 Voir les communiqués de presse du 5 décembre 2018, 26 mars 2019, 17 juin 2019, 15 juillet 2019 31 juillet 2019, 28 octobre 2019, 7 novembre 2019, 27 novembre 2019, 20 décembre 2019, 21 février 2020, 19 mars 2020, 30 avril 2020, 7 mai 2020, 14 mai 2020 et 20 mai 2020.

Annexe

Données financières consolidées 2018 publiées et impact IFRS 5 :

en millions d'euros

Au 31/12/2018 publié

Impact IFRS 5

Au 31/12/2018 retraité IFRS 5

Chiffre d’affaires (IFRS)

364,6

-81,2

283,4

EBITDA5

-12,1

-0,8

-12,8

EBITDA5 retraité6

3,5

-0,8

2,7

Résultat Opérationnel Courant (IFRS)

-20,5

0,5

-20

Résultat Opérationnel Courant retraité6

-5,9

0,5

-5,4

Résultat des activités abandonnées

-

-0,04

-0,04

Résultat net (IFRS)

-78,7

0

-78,7

Avertissement : Ce communiqué peut contenir des informations de nature prévisionnelle constituant soit des tendances, soit des objectifs, et ne sauraient être regardées comme des prévisions de résultat ou de tout autre indicateur de performance. Ces informations sont soumises par nature à des risques et incertitudes, tels que décrits dans le Rapport Annuel de la Société disponible sur son site Internet (www.recylex.fr). Des informations plus complètes sur Recylex peuvent être obtenues sur son site Internet (www.recylex.eu). Dans ce communiqué, et sauf indication contraire, toutes les variations sont exprimées sur une base annuelle (2019/2018).

***

Les matières premières des mines urbaines

Le groupe Recylex est un spécialiste européen du recyclage du plomb, du zinc et du polypropylène.

Pour en savoir plus : consultez notre site web : www.recylex.eu

***

Contact Presse / Investisseurs : T +33 (0)1 58 47 29 91 | E info@recylex.eu

Recylex S.A. | Siège social : 6 place de la Madeleine | 75 008 Paris | France

Siège administratif : 79 rue Jean-Jacques Rousseau | 92 158 Suresnes Cedex | France

Pièce jointe