Marchés français ouverture 2 h 22 min
  • Dow Jones

    33 919,84
    -50,63 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    14 746,40
    +32,49 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    29 625,00
    -214,71 (-0,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,1722
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    35 797,00
    -698,14 (-1,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 036,40
    -27,44 (-2,58 %)
     
  • S&P 500

    4 354,19
    -3,54 (-0,08 %)
     

Radis, avoine, blé ou oseille : depuis quand paie-t-on en légumes et en céréales ?

·1 min de lecture
Radis patates
Radis patates

D’où viennent-ils ?

Oseille. Crue ou cuite, l’oseille parfume tous vos plats. Mais parlons pognon plus que fourneaux. Depuis quand l’oseille, mot dont le sens premier désigne évidemment la plante potagère, est-elle synonyme d’argent ? Depuis très longtemps, comme l’explique Kétévan Djachy, professeur en philologie et chevalier de l'ordre des Palmes académiques, spécialiste de l’argot dont on retrouve des traces « dès le 13e siècle » : « L’argot de l’argent est plus récent », précise-t-elle. Mais fric (qui vient du ragoût de viande « fricot » ou « fricandeau ») ou oseille sont deux des plus anciens mots d’argot utilisés pour désigner l’argent, avec des racines remontant au 19e siècle. A l’époque, pour évoquer l’idée de faire du beurre, « on parlait d’envoyer quelqu’un cueillir de l’oseille, ce qui signifiait déjà beaucoup d’argent ». Pourquoi ? Car l’oseille parfumait de riches plats de viande ? Mystère…

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts : 7 dates à ne pas oublier en septembre
- Immobilier : un premier achat coûte 550 000 euros à Paris
- Impôts, CAF, Sécu, télécom : qui blackliste encore les IBAN étrangers ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles