La bourse ferme dans 3 h 41 min
  • CAC 40

    6 512,05
    -11,39 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 749,08
    -0,27 (-0,01 %)
     
  • Dow Jones

    33 309,51
    +535,11 (+1,63 %)
     
  • EUR/USD

    1,0337
    +0,0035 (+0,34 %)
     
  • Gold future

    1 809,00
    -4,70 (-0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    23 779,17
    +1 256,75 (+5,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    578,63
    +47,41 (+8,92 %)
     
  • Pétrole WTI

    92,75
    +0,82 (+0,89 %)
     
  • DAX

    13 711,24
    +10,31 (+0,08 %)
     
  • FTSE 100

    7 481,15
    -25,96 (-0,35 %)
     
  • Nasdaq

    12 854,80
    +360,88 (+2,89 %)
     
  • S&P 500

    4 210,24
    +87,77 (+2,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    20 082,43
    +471,59 (+2,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,2215
    -0,0003 (-0,02 %)
     

Dans cette région, une réglementation "anti-Airbnb" revue et corrigée a été votée

"On va arrondir les angles là où le juge considère qu'on doit les arrondir", résume le président de la communauté d'agglomération Pays basque, Jean-René Etchegaray, à propos de cet "ajustement" voté par les élus ce samedi 9 juillet de la mesure de compensation destinée à lutter contre l'expansion des meublés de tourisme, Airbnb en ligne de mire. Début juin, le tribunal administratif, saisi par un collectif de 50 requérants propriétaires et sociétés de conciergerie, avait relevé un "doute sérieux" quant à la légalité de cette mesure votée le 5 mars. Le règlement a donc été revu et corrigé sur plusieurs points, au regard des observations formulées par les juges des référés. La date d'entrée en vigueur a été repoussée au 1er mars 2023 pour "laisser un délai supplémentaire aux personnes morales pour réorganiser leur activité".

La mesure de compensation, qui devait entrer en vigueur le 1er juin avant d'être retoquée, oblige les propriétaires à produire, dans la même ville et avec une surface équivalente, un bien sur le marché locatif à l'année pour compenser un logement transformé en meublé touristique. Elle doit s'appliquer à 24 communes du Pays basque d'une zone dite "tendue". Ce samedi, les règles de compensation ont été précisées, pour y introduire une "meilleure proportionnalité", face à la "rareté voire l'inexistence de locaux éligibles à la compensation", soulignée par les juges.

Les propriétaires peuvent acheter des "droits de commercialité" à d'autres, pour récupérer des locaux. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une statue de Boris Johnson placée devant le Pôle emploi britannique
Révélation de liens privilégiés entre Macron et Uber, indignation à gauche
Faux abonnés, likes, commentaires... dans le business des "faiseurs d'abonnés" de Twitter
Bras de fer sur le transfert des données : Meta va-t-il débrancher Facebook et Instagram du continent européen ?
Canada : une panne géante d'un opérateur télécom paralyse le pays

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles