La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 865,90
    -50,40 (-2,63 %)
     
  • BTC-EUR

    21 592,90
    -339,18 (-1,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Qu’est-ce qu’un VTC ?

© Sevgi/Sipa

VTC signifie « voiture de transport avec chauffeur ». La loi définit un chauffeur de ce type de véhicule comme « un exploitant qui met à la disposition de sa clientèle une ou plusieurs voitures de transport avec chauffeur, dans des conditions fixées à l’avance entre les parties ». 

Ce moyen de transport trouve ses origines au XVIIe siècle, où l’on parlait de « voiture de remise ». Les problèmes de circulation et de stationnement à Paris avaient encouragé les autorités à mettre à disposition des remises, c'est-à-dire des garages, pour les cochers au service du roi et de la Cour, afin qu'ils puissent stationner plus facilement.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain  ici 

Cette notion de remise est encore valable aujourd’hui car, à la différence des taxis, les VTC n’ont normalement pas le droit de stationner sur la voie publique et doivent rester dans un garage le temps de recevoir une commande. Mais, en pratique, cette règle n’est pas vraiment respectée. Contrairement aux taxis, une course en VTC doit donc afficher un tarif fixé à l’avance au moment de la commande. Les véhicules des chauffeurs VTC ne doivent pas non plus excéder neuf places. La circulation sur les voies de bus leur est également interdite.

Ces règles ont été fixées par la loi Thévenoud du 1er janvier 2015. C’est à cette date que l’appellation « voiture de tourisme avec chauffeur » a été remplacée par la dénomination actuelle. Pour devenir chauffeur VTC, il faut disposer d’une carte professionnell...


Lire la suite sur LeJDD