La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1871
    -0,0025 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    1 816,90
    -18,90 (-1,03 %)
     
  • BTC-EUR

    35 203,71
    +1 444,95 (+4,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3906
    -0,0051 (-0,37 %)
     

Prudence en vue en Europe avant plusieurs statistiques

·3 min de lecture
PRUDENCE EN VUE EN EUROPE AVANT PLUSIEURS STATISTIQUES

par Blandine Henault

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en légère baisse mercredi à l'ouverture, malgré le nouveau record du Nasdaq et du S&P-500, avant plusieurs statistiques attendues dans la journée sur l'inflation en zone euro et l'emploi aux Etats-Unis.

Les contrats à terme signalent une baisse de 0,17% pour le CAC 40 parisien, un repli de 0,2% pour le Dax à Francfort, de 0,21% pour le FTSE à Londres et de 0,26% pour l'EuroStoxx 50.

Mardi, les indices européens ont terminé en hausse sous l'effet d'indicateurs encourageants pour la reprise économique. Parmi les statistiques du jour, le PIB britannique du premier trimestre a été annoncé en contraction de 1,6% au premier trimestre par rapport au trimestre précédent.

Suivront la première estimation de l'inflation en zone euro pour juin à 09h00 GMT puis le rapport sur l'emploi privé aux Etats-Unis du cabinet ADP à 12h15 GMT. Ces deux statistiques seront suivies de près car elles sont susceptibles d'influencer les décisions à venir de la Banque centrale européenne (BCE) comme de la Réserve fédérale.

L'un des gouverneurs de la Réserve fédérale américaine (Fed), Christopher Waller, s'est dit mardi "très optimiste" pour l'économie mais a refusé de se prononcer sur la date à laquelle la banque centrale devait selon lui commencer à relever ses taux d'intérêt, n'excluant toutefois pas que cela se produise l'an prochain.

Les chiffres ADP préfigurent le rapport officiel sur l'emploi, très attendu, qui sera rendu public vendredi.

A WALL STREET

Les contrats à terme sur les indices américains signalent pour l'heure une ouverture inchangée mercredi, après les records de clôture la veille pour le S&P 500 et le Nasdaq qui ont profité de la progression des valeurs bancaires et de la "tech".

L'indice Dow Jones a grappillé mardi 0,03% à 34.292,29 points. Le S&P-500 a aussi pris 0,03%, à 4.291,8 points et le Nasdaq Composite a avancé de 0,19% à 14.528,34 points.

Aux valeurs, Morgan Stanley a pris 3,4% après avoir annoncé un doublement de son dividende au troisième trimestre.

EN ASIE

Le Nikkei à la Bourse de Tokyo a fini en repli de 0,07%, la prudence ayant dominé en cette fin de premier semestre et face aux inquiétudes relatives à la propagation du variant Delta du coronavirus en Asie.

Les Bourses de Chine continentale sont pour leur part bien orientées, soutenues par la progression du segment des semiconducteurs. Par ailleurs, l'annonce d'un ralentissement de la croissance de l'activité du secteur manufacturier en juin éloigne les perspectives de resserrement monétaire.

Le CSI 300 des grandes capitalisations progresse de 0,48%.

TAUX/CHANGES

Le rendement des Treasuries à dix ans reste peu changé, à 1,4748%, avant la publication du rapport sur l'emploi aux Etats-Unis en fin de semaine.

Le taux allemand à dix ans est aussi stable, à -0,176%.

De son côté, le dollar varie peu face à un panier de devises de référence après avoir profité la veille des inquiétudes relatives à la pandémie.

L'euro progresse légèrement pour revenir sur le seuil de 1,19 dollar tandis que la livre sterling n'a pas réagi à la publication du PIB britannique.

PÉTROLE

Les cours du brut poursuivent leur progression alors que deux sources ont indiqué la veille que selon les données de l'American Petroleum Institute, les stocks de brut aux Etats-Unis avaient reculé la semaine dernière.

Cela permet de réléguer au second plan les craintes relatives à la mise en place de nouvelles restrictions sanitaires dans plusieurs pays face au variant Delta.

Le baril de Brent avance de 0,31% à 74,99 dollars et celui du brut léger américain (WTI) progresse de 0,53% à 73,37 dollars.

(édité par Laetitia Volga)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles