La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 893,63
    -203,63 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    11 280,00
    +152,16 (+1,37 %)
     
  • Nikkei 225

    26 423,47
    +269,66 (+1,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0261
    -0,0164 (-1,57 %)
     
  • HANG SENG

    21 853,07
    +22,72 (+0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    19 666,37
    +222,64 (+1,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    435,90
    -4,12 (-0,94 %)
     
  • S&P 500

    3 820,77
    -4,56 (-0,12 %)
     

Un producteur de fromages reçoit une amende pour "odeur déraisonnable"

Visiblement à Yering, au nord-est de Melbourne (Australie), on n'aime guère le fromage. Comme l'explique le Guardian, un producteur a été sanctionné pour des "odeurs déraisonnables". L'homme a reçu une amende de 9.087 dollars (8.480 euros) à cause de cette odeur de "lait acide aux caractéristiques terreuses", peut-on apprendre. C'est l'Agence de protection de l'environnement australienne (EPA) qui a dressé le procès-verbal à Yarra Valley Dairy.

Il est en effet reproché au producteur de fromages de ne pas s'être conformé à une législation locale qui doit empêcher les odeurs nauséabondes de sortir des usines. Selon le directeur de l'EPA du nord de la métropole, l'odeur rencontrée était assez "déraisonnable" pour qu'une telle mesure soit appliquée, du moins assez pour incommoder la collectivité environnante.

"Après qu'un tribunal civil et administratif victorien (VCAT) a contesté notre première décision, nous avons publié un nouvel avis au mois d'octobre. Mais lorsque les agents de l'EPA se sont rendus sur place en décembre, l'odeur était assez forte et provoquait un certain inconfort lorsqu'on faisait face au vent", a déclaré le directeur de l'EPA du secteur. Il précise que l'entreprise avait consenti à prendre certaines mesures, mais pas toutes, raison pour laquelle elle a été sanctionnée. Selon le dernier rapport de l'EPA, le producteur de fromages n'a pas pris les mesures nécessaires pour améliorer son traitement des eaux usées et ainsi éviter que les voisins ne soient importunés. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Danger : la France dans le piège de la spirale “inflation-salaires”
"Le sentiment de crise permanente influe sur l'épargne et nos modes de consommation"
Présidentielle : la somme qu’il manque à Valérie Pécresse pour éponger sa dette de 5 millions
La Chine s'estime "calomniée" par le discours de Blinken
Tennis : un joueur défie son ennemi juré dans un match à deux millions de dollars

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles