Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 499,07
    +359,48 (+0,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 382,81
    +51,91 (+3,90 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Prix'Miam : quel est ce nouveau magasin qui vend de la viande à petit prix ?

Inflation : Prix'Miam, ce nouveau magasin qui vend de la viande à petit prix (Crédit : Getty Images) (Getty Images/iStockphoto)

Déjà présente dans l’Ouest de la France, l’enseigne Prix’Miam vient d’ouvrir un magasin en Île-de-France. Son but ? Lutter contre l’inflation alimentaire et permettre aux Français de manger de la viande à moindre coût.

À cause de l’inflation et de la perte de pouvoir d’achat dans les supermarchés, 51% des Français déclarent avoir délaissé la viande rouge pour des raisons budgétaires. Alors que les prix flambent en rayons depuis plus d’un an, certaines enseignes s’engouffrent dans la brèche pour faire office d’armes anti-inflation. Prix’Miam se revendique comme l’une d’entre elles.

Née en Bretagne et fraîchement installée en Île-de-France à Piscop (Val d’Oise), l’enseigne propose à ses clients de la viande et de la charcuterie moins chère qu’à Leclerc, Auchan et Carrefour car les produits proviennent "directement des coopératives ou des industriels", explique Le Parisien. Déjà bien implanté dans le Grand Ouest (quinze magasins ouverts en six mois), le groupe veut maintenant conquérir l’Île-de-France. Une région où faire ses courses coûte plus cher qu’ailleurs.

À LIRE AUSSI >> Picnic : quel est ce supermarché qui veut révolutionner les courses en ligne ?

PUBLICITÉ

Pour réussir à vendre ses produits "très en dessous du commerce traditionnel", l’enseigne surfe sur la mode anti-gaspi. Dans les rayons, "certains produits ont des dates de consommation trop courtes pour le commerce traditionnel, d’autres sont issus de la surproduction, de déstockage", énumère Arnaud Pupille, responsable d’activité pour la région. Quant à ceux qui auraient des doutes sur la traçabilité des produits, Prix’Miam se veut rassurante : "Ce ne sont pas des produits qui se sont baladés de magasins en entrepôts mais qui proviennent directement des coopératives ou des industriels, avec une chaîne du froid respectée".

L’enseigne veut "limiter le choc" des prix

Chez Prix’Miam, vous pouvez par exemple trouver de la viande séchée de boeuf vendue moitié prix parce qu’elle est découpée de façon irrégulière et donc rejetée par les grandes enseignes. Le magasin assure aussi travailler avec acteurs locaux pour réduire les coûts liés à la chaîne d’approvisionnement. Cette manière de fonctionner permet au magasin de vendre la côte de porc à un euro ou de l’andouillette de Troyes à moins de dix euros. "Il y a une telle inflation sur les produits alimentaires, notamment la viande et la charcuterie, que certains s’en éloignent strictement à cause des prix. Nos prix peuvent ramener les clients. À notre niveau, modestement, on limite le choc", veut croire Arnaud Pupille.

Pour l’instant, l’affluence reste modeste même si Prix’Miam assure être passé de "trente-cinq clients" le premier jour à "plus de cinquante les deux suivants" sans aucune publicité et avec juste une page Facebook.

VIDÉO - Inflation: la tendance "batch cooking", cuisine planifiée et zéro gaspi