La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 623,70
    -103,97 (-0,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Prix des carburants : pourquoi celui du gazole restera encore longtemps plus élevé que celui de l’essence ?

Loïs Larges

Les Français commencent à connaître la musique. Depuis le début de la guerre en Ukraine, le litre de gazole est plus cher à la pompe que le litre d’essence, comme le rappelle BFM TV le vendredi 30 décembre 2022. Et cela devrait continuer encore quelque temps, comme l’a expliqué Francis Pousse, président de la branche stations-service et énergies nouvelles du syndicat professionnel Mobilians, à la chaîne d’informations en continu : "Je ne pense pas que le gazole repassera sous l'essence à court terme. Depuis le début de la guerre en Ukraine, les marchés anticipent le fait qu'on va manquer de ce carburant et donc le prix augmente."

L’Europe n’est pas étrangère à ce tarif du gazole particulièrement élevé. Alors que les pays membres de l’Union européenne avaient déjà bloqué l’importation de pétrole russe, ce sera au tour du gaz russe de subir un embargo à partir du 5 février 2023. C’est pourquoi Patrice Geoffron, directeur du Centre de géopolitique de l’énergie et des matières premières, avait confié à BFM TV, en octobre dernier : "J'imagine un mini choc pétrolier avec le début de l'embargo russe, qui produit une déstabilisation. […] À ce moment, le prix du pétrole pourrait augmenter considérablement, au-dessus de 2 euros par litre. Les ristournes auront disparu, le prix du pétrole aura augmenté."

Estimant que c’est l’un des scénarios possibles, le spécialiste en envisage un autre : "À l'inverse, on peut imaginer une dynamique mondiale qui s'affaisse. À ce moment-là, le prix du baril (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Victime de l'ablation d'un poumon à tort après le diagnostic d'un cancer
La répression des fraudes va désormais pouvoir dévoiler l'identité des entreprises sanctionnées
Il se fait cambrioler trois fois à quelques jours de Noël
Covid-19 : la France impose un test négatif à tous les voyageurs au départ de Chine
Vous devez (re)faire votre passeport ou votre carte d'identité, ce site peut vous faire gagner du temps