Marchés français ouverture 3 h 20 min
  • Dow Jones

    34 751,32
    -63,07 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    15 181,92
    +20,39 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    30 485,11
    +161,77 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1772
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    24 766,58
    +98,73 (+0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    40 841,68
    +188,38 (+0,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 230,31
    -2,98 (-0,24 %)
     
  • S&P 500

    4 473,75
    -6,95 (-0,16 %)
     

Prêt immobilier : l'ultime baisse de taux avant un tour de vis ?

·1 min de lecture
homme utilisant une calculatrice pour optimiser son prêt immobilier
homme utilisant une calculatrice pour optimiser son prêt immobilier

Finie la frime à la machine à café ! Obtenir du 1% sur 20 ans n’a désormais plus rien d’exceptionnel. En effet, de nombreux courtiers revendiquent des taux immobiliers moyens sur cette durée inférieurs à ce niveau symbolique. Ainsi, Meilleurtaux trouve pour septembre une moyenne à 0,97% sur 20 ans, contre 1,04% début août. « Du côté des meilleurs dossiers, nous observons également des baisses et des niveaux records avec des taux très nettement inférieurs à 1% pour ceux qui ont la chance de disposer d'un apport confortable (au moins 20%), d'une épargne résiduelle après opération et évidemment de revenus plus élevés que la moyenne des Français. Pour ceux-là, l'offre est très vaste et on ne saurait évidemment que trop leur conseiller de mettre les établissements en concurrence », détaille Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Bourse : la moitié des entreprises du CAC 40 sont-elles à fuir ?
- Swoon : face au vent de panique, le patron de la fintech s'explique
- Immobilier : les 5 astuces des promoteurs pour vendre des logements plus petits

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles