La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 424,42
    -159,21 (-0,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Pouvoir d'achat : le projet de loi finalement présenté qu'en juillet ?

Le paquet de mesures de soutien au pouvoir d'achat préparé par le gouvernement d'Elisabeth Borne pourrait être présenté une semaine plus tard que prévu, le 6 juillet, en Conseil des ministres, a déclaré mardi 14 juin la porte-parole du gouvernement, tout en soulignant que son calendrier de mise en œuvre restait inchangé. Le gouvernement, qui a fait du pouvoir d'achat sa priorité numéro un face à l'inflation et aux conséquences de la guerre en Ukraine sur les prix de l'énergie, avait initialement laissé entendre que le texte serait présenté le mercredi 29 juin, dans le prolongement des élections législatives.

"Il est possible qu'il y ait une semaine de glissement et pas plus, ce qui pourrait nous amener au 6 juillet", a précisé Olivia Grégoire lors du compte-rendu du Conseil des ministres, avancé d'un jour cette semaine en raison d'un déplacement du président Emmanuel Macron en Roumanie et en Moldavie mardi soir et mercredi.

Le chef de l'Etat avait indiqué, lors d'une rencontre vendredi avec les principaux leaders syndicaux, que les partenaires sociaux seraient consultés sur ce paquet de mesures dans le cadre du futur "Conseil national de la Refondation". Cette consultation pourrait conduire à retarder d'une semaine la présentation du projet de loi en Conseil des ministres, a précisé une source gouvernementale.

"Ce qui est essentiel pour le gouvernement, ce n'est pas tant le début du débat parlementaire que le vote de ce projet de loi attendu par les Français", a poursuivi la porte-parole. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voici les députés qui ont employé le plus d'assistants parlementaires
Bac général 2022 : quel sera le sujet de l'épreuve de français ?
Ce jackpot offert au futur gagnant de la télé-réalité inspirée de Squid Game
La compagnie Turkish Airlines va changer de nom
Pizzas Buitoni : un rapport de la répression des fraudes signalait des "manquements" d'hygiène dès 2012

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles