La bourse ferme dans 4 h 8 min
  • CAC 40

    5 983,75
    +189,60 (+3,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 453,27
    +111,10 (+3,32 %)
     
  • Dow Jones

    29 490,89
    +765,38 (+2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9886
    +0,0059 (+0,60 %)
     
  • Gold future

    1 711,30
    +9,30 (+0,55 %)
     
  • BTC-EUR

    20 191,81
    +605,39 (+3,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    453,63
    +18,28 (+4,20 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,03
    +0,40 (+0,48 %)
     
  • DAX

    12 569,43
    +359,95 (+2,95 %)
     
  • FTSE 100

    7 038,92
    +130,16 (+1,88 %)
     
  • Nasdaq

    10 815,43
    +239,82 (+2,27 %)
     
  • S&P 500

    3 678,43
    +92,81 (+2,59 %)
     
  • Nikkei 225

    26 992,21
    +776,42 (+2,96 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,1325
    +0,0006 (+0,05 %)
     

Pourquoi certains employeurs refusent de libérer leurs employés pompiers volontaires

Les employeurs des 200 000 pompiers volontaires que compte l'Hexagone rechignent souvent à libérer leurs salariés pour que ceux-ci aillent lutter contre les feux de forêt qui frappent le pays.

Gérald Darmanin a beau vouloir faire passer "un message civique extrêmement important" enjoignant aux employeurs publics ou privés de "libérer leurs salariés qui sont des sapeurs-pompiers volontaires" pour permettre de renforcer les effectifs des combattants du feu qui ont fort à faire sur l'ensemble du territoire national, les choses ne sont pas aussi simples. Les employeurs des pompiers volontaires, notamment ceux travaillant dans des PME, rechignent à laisser partir leurs employés, comme le relate Le Parisien, le 12 août.

En déplacement dans l'Aveyron le 10 août, le ministre de l'Intérieur a lancé un appel "aux entreprises et employeurs publics pour qu’ils permettent à leurs salariés qui sont sapeurs-pompiers volontaires de rejoindre au plus vite leurs casernes". "Notre pays a besoin d’eux devant des feux d’une gravité exceptionnelle", a-t-il ajouté. Sauf que les patrons sont rarement du même avis. Les petites entreprises sont en effet souvent dans l’impossibilité pratique de libérer un salarié.

"Pour une TPE qui a deux employés, si l’un d’eux s’en va, le chantier s’arrête", illustre l’ancien député Fabien Matras, pompier volontaire entre 2004 et 2012 dans le Var. "Si je pars au feu, que je m’absente pour aller prêter main-forte, personne ne pourra faire tourner mon exploitation", explique de son côté Pierre Sichi, viticulteur dans le Gard et pompier volontaire depuis quarante et un ans.

Autre problème, l'engagement des pompiers volontaires peut mettre à mal leurs finances (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Incendies en Gironde : des renforts européens contre les feux qui se multiplient

Chine : des propriétaires refusent de payer leurs emprunts en pleine crise de l'immobilier
Le taux de chômage en France quasiment stable au deuxième trimestre, à 7,4 %
En pleine saison estivale, les piscines font face à une pénurie de maîtres-nageurs
Covid -19 : le nombre de cas et d'hospitalisations continue de baisser en France
Éducation nationale : après six ans de CDD, les assistants d'éducation pourront avoir un CDI