Publicité
La bourse ferme dans 5 h 12 min
  • CAC 40

    8 086,73
    -15,60 (-0,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 017,32
    -20,28 (-0,40 %)
     
  • Dow Jones

    39 065,26
    -605,78 (-1,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,0838
    +0,0020 (+0,18 %)
     
  • Gold future

    2 340,60
    +3,40 (+0,15 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 161,09
    -2 207,96 (-3,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 416,33
    -51,77 (-3,53 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -0,59 (-0,77 %)
     
  • DAX

    18 615,48
    -75,84 (-0,41 %)
     
  • FTSE 100

    8 306,96
    -32,27 (-0,39 %)
     
  • Nasdaq

    16 736,03
    -65,51 (-0,39 %)
     
  • S&P 500

    5 267,84
    -39,17 (-0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2715
    +0,0017 (+0,14 %)
     

Du poker au tribunal, la folle trajectoire de CZ, star déchue des cryptomonnaies

Richard Teng, le nouveau patron de Binance, à Paris, le 9 avril 2024 (Ludovic MARIN)
Richard Teng, le nouveau patron de Binance, à Paris, le 9 avril 2024 (Ludovic MARIN)

L'ancien patron emblématique de Binance, Changpeng Zhao, condamné mardi à quatre mois de prison par la justice américaine, rejoint la liste des stars déchues des cryptomonnaies, dont il avait fondé la plus importante plateforme d'échanges au monde.

CZ, son diminutif, avait accepté en novembre de plaider coupable de violation des lois américaines contre le blanchiment. L'accord trouvé avec les autorités américaines prévoyait pour Binance le paiement de 4,4 milliards de dollars de pénalités et la démission de son directeur général, désormais condamné pour blanchiment d'argent.

"J'ai fait des erreurs et je dois en assumer la responsabilité", avait-il écrit sur X en novembre, au moment de quitter son poste.

PUBLICITÉ

"CZ s'est retiré (...) en prenant la responsabilité des erreurs que nous avons commises dans le passé", avait affirmé début avril à l'AFP Richard Teng, le nouveau patron de Binance.

Sa chute suit celle de deux autres entrepreneurs vedettes des cryptomonnaies: l'Américain Sam Bankman-Fried, le fondateur de FTX, condamné fin mars à New York à 25 ans de prison, une sanction dont il a fait appel, et Do Kwon, fondateur sud-coréen de la cryptomonnaie Terra, arrêté en mars 2023 au Monténégro et qui attend son extradition vers la Corée du Sud.

- Poker -

Né en Chine en 1977, Changpeng Zhao déménage avec sa famille au Canada à la fin des années 1980 et obtient la nationalité canadienne.

Dans plusieurs interviews, il insiste sur ses débuts modestes, affirmant avoir été cuisinier chez McDonald's et pompiste dans une station-essence, cultivant ainsi au passage son image de "self-made man".

Après avoir étudié les sciences informatiques à Montréal, CZ travaille à Tokyo et New York avant de retourner s'installer un temps en Chine. Il assure avoir entendu parler pour la première fois des cryptomonnaies à Shanghai autour d'une table de poker en 2013.

Quatre ans plus tard, il fonde Binance dans cette même ville. L'entreprise connaît une croissance record et devient la plus grande place d'échanges de devises virtuelles au monde. Début avril, Binance revendiquait près de 185 millions d'utilisateurs.

Connu pour son franc-parler sur X - où il compte plus de 9 millions d'abonnés - CZ devient le plus riche des entrepreneurs du milieu avec un patrimoine estimé à 65 milliards de dollars en 2022, selon Forbes.

Fin 2023, sa fortune avait fondu à 15 milliards, après la dégringolade du marché des cryptomonnaies, avant de rebondir début 2024. Mi-avril, Forbes estimait son capital à environ 33 milliards de dollars.

CZ cultive un style décontracté et arbore dans la plupart de ses interventions un polo noir avec le logo de Binance, qu'il s'est aussi fait tatouer sur le bras droit.

- Chute -

Le succès de Binance entraîne une surveillance accrue de ses opérations par les autorités, alors que les sociétés de cryptomonnaies dans le monde entier commencent à être confrontées à une vague d'enquêtes criminelles.

Les États-Unis accusent Changpeng Zhao et sa société de multiples violations, dont du blanchiment d'argent et d'avoir sciemment autorisé des transactions avec l'organisation État islamique, ou dans des pays sous sanctions américaines, comme la Corée du Nord et l'Iran.

Par ailleurs, le fait que la société n'ait pas de siège mondial, malgré des bureaux ouverts à Paris, Abou Dhabi, Dubaï et Bahreïn, interrogeait déjà plusieurs régulateurs.

En juillet 2023, plusieurs hauts dirigeants de Binance avaient quitté le navire, alors que les enquêtes judiciaires la visant se multipliaient à travers le monde.

Alors qu'il était encore dans l'attente de son verdict, il avait annoncé en mars - toujours sur X - un nouveau projet: "Giggle Academy", une plateforme éducative reprenant les codes du jeu vidéo et destinée à rendre l'éducation gratuite pour tous les enfants.

Sur le site internet de "Giggle Academy", il décrit cette initiative comme "la chose la plus marquante que je puisse faire pour le prochain chapitre de ma vie".

kf-dho-els/spi